Date de sortie 18 avril 2018
Durée 98 mn
Réalisé par Agnès Jaoui
Avec Jean-Pierre Bacri , Agnès Jaoui , Léa Drucker
Scénariste(s) Jean-Pierre Bacri, Agnès Jaoui
Distributeur Le pacte
Année de production 2018
Pays de production France
Genre Comédie
Couleur Couleur

Synopsis

Castro, autrefois star du petit écran, est à présent un animateur sur le déclin. Aujourd'hui, son chauffeur, Manu, le conduit à la pendaison de crémaillère de sa productrice et amie de longue date, Nathalie, qui a emménagé dans une belle maison près de Paris. Hélène, sœur de Nathalie et ex-femme de Castro, est elle aussi invitée.

Offres VOD

Orange HD SD Orange 4.99 € Louer 15.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 5.99 € Louer 11.99  € Acheter
SFR SD HD SFR 5.99 € Louer
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 5.99 € Louer 9.99  € Acheter
UniversCiné SD UniversCiné 3.99 € Louer 11.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 4.99 € Louer 13.99  € Acheter

Dernières News

Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri ont failli adapter Astérix

"Le film aurait été super", assure la réalisatrice de Place Publique.

Premières séances du 18 avril : Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri devant Miou-Miou et Kev Adams

Place publique devance de quelques entrées Larguées, à Paris. (Source : Le Film Français)

Critiques

  1. Première
    par Christophe Narbonne

    Ils le disent eux-mêmes : chacun de leurs films est une variation autour du thème du droit du plus fort. Et d’après Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri, après des années de lutte inégale marquées par le libéralisme triomphant, ce sont les cyniques qui l’ont emporté sur les humanistes. À ma droite, Bacri en vieil animateur télé qui s’accroche à son poste ; à ma gauche, Jaoui en respectable lobbyiste tiers-mondiste à bout de sou(ffle). Comme à son habitude, le duo s’est octroyé des rôles violemment antagonistes mais complémentaires. Des ex (comme eux dans la vie) confrontés aux écrits fielleux de leur fille romancière dont l’histoire ne dit pas si elle est foncièrement ingrate ou simplement opportuniste -un peu des deux, sûrement, les gens sont gris chez les JaBac. Ce joli monde se retrouve lors d’une fête organisée dans sa maison de campagne par la productrice (Léa Drucker) de Castro (Bacri), ce qui donne l’occasion à nos chroniqueurs acerbes de mettre dans le même sac parisianistes pédants et provinciaux vindicatifs, youtubeurs branleurs et stars télé imbuvables. Ils le font avec une évidente gourmandise, et même avec une férocité qui rappelle les grandes heures de la comédie italienne, comme en témoigne le dénouement, d’une parfaite amoralité. C’est ce qui différence in fine Place publique du plus bonhomme Sens de la fête auquel il ne manquera pas d’être comparé en raison de Bacri et de l’unité de lieu et de temps à l’œuvre dans les deux films.