Titre original Inside Llewyn Davis
Date de sortie 6 novembre 2013
Réalisé par Joel Coen, Ethan Coen
Avec Oscar Isaac , Carey Mulligan , John Goodman
Scénariste(s) Joel Coen, Ethan Coen
Distributeur StudioCanal
Année de production 2013
Pays de production US
Producteurs Joel Coen Ethan Coen Scott Rudin
Genre Comédie dramatique

Synopsis

La vie d’un jeune chanteur de folk dans l’univers musical de Greenwich Village en 1961. Llewyn Davis est à la croisée des chemins. Alors qu’un hiver rigoureux sévit sur New York, le jeune homme, sa guitare à la main, lutte pour gagner sa vie comme musicien, et affronte des obstacles qui semblent insurmontables - à commencer par ceux qu’il se crée lui-même. Il ne survit que grâce à l’aide que lui apportent des amis ou des inconnus, en acceptant n’importe quel petit boulot. Des cafés du Village à un club désert de Chicago, ses mésaventures le conduisent jusqu’à une audition pour le géant de la musique Bud Grossman - avant de retourner là d’où il vient...

Offres VOD

Imineo SD HD Imineo 4.99 € Louer 9.99  € Acheter
SFR SD HD SFR 4.99 € Louer
Videofutur SD Videofutur 2.99 € Louer 7.99  € Acheter
MYTF1VOD SD HD MYTF1VOD 9.99  € Acheter
Orange SD HD Orange 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
FilmoTV SD FilmoTV 8.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 3.99 € Louer 9.99  € Acheter

Dernières News

Ryan Reynolds revient sur son casting raté pour les frères Coen

La star de Deadpool aurait pu jouer dans Inside Llewyn Davis.

Avec Inside Llewyn Davis, les frères Coen surprennent encore [critique]

Le film porté par Oscar Isaac sera diffusé ce soir sur Arte.

Photos

Inside Llewyn Davis

Casting

DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
Photographer: Alison Rosa
Photographer: Alison Rosa
Photographer: Alison Rosa
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Affiche Us

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llewyn Davis

Inside Llawyn Davis

Critiques

  1. Première
    par Frédéric Foubert

    Si vous ne vous intéressez pas plus que ça au folk, si la sociologie du Greenwich Village du début des années 60 est un mystère pour vous, si vous n’avez jamais entendu parler de Peter, Paul and Mary ni même lu le premier volume des Chroniques de Bob Dylan, rassurez-vous : Inside Llewyn Davis est quand même fait pour vous. Comme à leur habitude, les frères Coen s’emparent ici d’un morceau de patrimoine américain ultra référencé, une tranche d’histoire et de géographie a priori réservée à une poignée de nerds érudits, pour en tirer une fable à vocation universelle. Le personnage-titre a beau être inspiré du méconnu Dave Van Ronk (pilier légendaire de la bohême new-yorkaise sixties), vous reconnaîtrez immédiatement en lui un cousin de Barton Fink et du « Serious Man », du Big Lebowski et de « l’homme qui n’était pas là ». Soit un chic type comme vous et moi, sur qui s’acharne un mauvais karma. Oscar Isaac (immense révélation) interprète avec un mélange idéal d’empathie et de sarcasme ce musicien trop puriste pour son bien, mec brillant mais orgueilleux qui ne va pas tarder à réaliser que la gloire après laquelle il s’obstine de courir ne frappera sans doute jamais à sa porte. Suprêmement mis en scène, incroyablement rythmé, dialogué et interprété, le film se regarde à la fois comme la chronique affûtée d’un changement d’époque (l’histoire s’achève au moment où se dresse l’ombre majestueuse de Dylan) et comme la meilleure enquête métaphysique menée par les Coen depuis No Country for Old Men. Dans 8 Mile, autre grand film musical sorti il y a pile dix ans, Curtis Hanson et Eminem cherchaient à décrire ce point de bascule dans la vie de certains musiciens, l’instant fugace où le futur leur tend les bras et où il s’agit de s’engouffrer dans la brèche. « One shot, one opportunity. » En choisissant de raconter l’inverse (« pas de bol, peu d’opportunités »), Joel et Ethan se sont trouvé un sujet en or : y a-t-il des artistes moins taillés que d’autres pour le succès ? Est-ce Dieu, le destin, ou la faute à pas de chance qui décide de ça ? Et comment se résoudre alors à faire une croix sur ses rêves de grandeur ? Inside Llewyn Davis échafaude des hypothèses au cours d’une odyssée immobile (le héros passe son temps à voyager – en métro, en voiture – mais n’avance jamais) à la construction narrative d’une intelligence folle et dont on ne sait jamais vraiment très bien si elle cherche à nous faire hurler de rire ou à nous tirer des larmes. Sans doute un peu des deux. Frédéric