DR

L'actrice était hier à l'honneur dans un portrait intime intitulé "L'enfant gâtée du cinéma français ?"

Hier soir, une fois n'est pas coutume, France 2 intégrait un sujet people à son magazine d'informations Envoyé Spécial : un portrait de Léa Seydoux titré "L'enfant gâtée du cinéma français ?".

"Léa Seydoux est un jeune visage du cinéma français. Une palme d'or à Cannes, déjà trente films, dont le rôle d'une James Bond girl. Portrait intime et exclusif d'une enfant du cinéma", promettait l'hebdomadaire, qui a suivi la star de 30 ans sur la Croisette, dans les coulisses de son dernier Festival de Cannes, chez elle à Paris et sur l'Ile de Gorée au Sénégal.

Qu'apprend-on dans ce reportage sur l'actrice qui agace autant qu'elle fascine ?

  • Le staff de Léa Seydoux parle anglais.

Le reportage s'ouvre sur une séquence filmée dans la suite du palace cannois occupé par la star. En peignoir, l'actrice qui a monté les marches pour le film de Xavier Dolan Juste la fin du monde se prépare. Maquilleuse, coiffeur et styliste s'affairent autour de l'égérie Louis Vuitton et c'est en anglais que les échanges se font. L'actrice française qui a joué dans le dernier James Bond 007 Spectre ainsi que dans Inglourious Basterds et Mission Impossible 4 est une star internationale, ça y est.

DR
  • Monter les marches l'angoisse

L'actrice dont la carrière a été boostée par la Palme d'Or de La Vie d'Adèle en 2013 ne se sent toujours pas à l'aise au Festival de Cannes. "Aucune actrice n'est contente de monter les marches", assure-t-elle, évoquant un moment "angoissant". Dans sa robe scintillante et ajustée ("Je ne peux plus respirer"), la star se souvient d'un "événement qui a marqué sa vie à tout jamais", d'une voix mal assurée.

  • Léa Seydoux vit dans une maison à Paris

Pour la première fois, l'actrice a ouvert les portes de son havre de paix à une caméra de télévision. Une maison de deux étages à la déco rétro et arty avec un jardin fleuri en plein Paris, un luxe inestimable.

  • Elle répond aux courriers de ses fans

Chez elle, Léa Seydoux a une pièce réservée à la lecture des nombreuses lettres de fans qu'elle reçoit du monde entier. Et elle y répond, avec une photo dédicacée.

DR
  • Elle avait "énormément de poux"

Petite-fille du milliardaire Jérôme Seydoux, à la tête de Pathé et Gaumont, l'actrice a grandi dans une famille privilégiée, mais bohème, auprès d'une mère "toujours en partance" à côté de qui elle se sentait "transparente". "Livrée à elle-même", la future icône glamour raconte avoir "passé son enfance à avoir des poux", seule, mal dans sa peau et en échec scolaire.

  • Elle donne des cours au théâtre où elle a fait ses débuts

L'actrice retourne régulièrement au Théâtre des Enfants Terribles dans le 20e arrondissement parisien, où elle a fait ses premiers pas sur les planches "rongée par la timidité", pour y donner des master classes.

  • Sur le tournage de La Vie d'Adèle, "il n'y avait pas de respect"

Léa Seydoux a déjà évoqué en des termes très durs le tournage de La Vie d'Adèle et son réalisateur Abdellatif Kechiche, avec qui elle est désormais en froid. Dans le reportage, elle revient sur un tournage "assez violent", avec des pleurs et des cris "incessants" et des caméras braquées sur son corps nu et sur celui de sa partenaire Adèle Exarchopoulos. "Il n'y avait pas de respect de notre nudité", assène-t-elle.

DR
  • Sa mère habite sur l'Ile de Gorée

Léa Seydoux a beaucoup amusé les Internautes en évoquant son enfance au Sénégal, grâce à laquelle elle a envie de manger du yassa au poulet quand elle est assise à côté d'une Africaine dans le bus. Mais la star née dans le 16e arrondissement parisien connaît vraiment bien l'île de Gorée, puisque sa mère y vit 6 mois par ans depuis 1969. L'actrice retourne lui rendre visite et retrouve les personnes avec qui elle passait presque toutes ses vacances scolaires, dont sa nourrice Joséphine, qui la portait dans le dos.

CLIQUEZ ICI POUR VOIR ENVOYE SPECIAL EN REPLAY

A lire aussi sur Première