Nom de naissance Philippe Garrel
Naissance (70 ans)
Boulogne-Billancourt, Seine
Nationalité Français
Genre Homme
Profession(s) Réalisateur, Acteur, Scénariste
Avis

Biographie

Philippe Garrel est un réalisateur et acteur français né le 6 avril 1948 à Boulogne-Billancourt et célèbre pour ses films L'Enfant secret, J'entends plus la guitare, Les Amants réguliers, Sauvage innocence et Un été brûlant. Il est le fils de l'acteur Maurice Garrel, le frère de l'acteur Thierry Garrel et le père des acteurs Louis et Esther Garrel.Dès son plus jeune âge, Philippe Garrel est attiré par le métier de réalisateur. Il fait partie de la vague contestataire des années soixante, bercée par le style underground et est alors fortement influencé par le cinéma de la Nouvelle Vague. Son premier court métrage date de 1961 et s’intitule Une plume pour Carole. Il n’a alors que treize ans et il affiche déjà une véritable passion pour le septième art. En 1964, il sort le court métrage Les enfants désaccordés. Il a seize ans et fait jouer dans ce petit film les acteurs Guillaume Laperrousaz et Françoise Reinberg mais aussi son père Maurice Garrel. Un an plus tard, il réalise un second court métrage intitulé Droit de Visite.Premiers longs métragesEn 1966, il réalise Anémone avec l’actrice Anne Bourguignon. Cette dernière, qui en était à son premier film, gardera ce nom de scène toute sa carrière et on la retrouvera par la suite dans la Troupe du Splendid. En 1967, Philippe Garrel passe enfin au long métrage. Il réalise Marie pour mémoire avec les acteurs Zouzou, Didier Léon, mais aussi Maurice et Thierry Garrel. Le film dévoile le désespoir et la grande difficulté vécus par certains pour s’insérer dans la société. Le film décroche le Grand Prix du Festival de Biarritz.En 1968, il réalise plusieurs films. Parmi ceux-ci, Le Révélateur raconte l’histoire de la fuite d’un couple et de leur enfant devant une menace indescriptible. La Concentration, en revanche, met en scène l’histoire d’un homme et d’une femme forcés à coexister dans un espace restreint. Il sort Le lit de la vierge en 1969. Cette même année, il fait la rencontre de la chanteuse de rock Nico (surnommée la "souterraine de velours") du groupe The Velvet Underground. Elle est une véritable source d’inspiration pour Philippe Garrel. Dès lors, ils vont partager plus de dix ans de leurs vies et la chanteuse sera à l’affiche de sept de ses films.Avec NicoEn 1971, Garrel s’illustre avec La cicatrice intérieure, un film underground dans lequel il tourne aux côtés de la chanteuse Nico avec qui il entretient une relation. Le film relate l’errance d’une femme, de deux hommes et d’un bébé au beau milieu d’une planète lointaine et glacée. Trois ans plus tard, il sort le court métrage, Athanor, avec Nico et Musky. En 1974, Philippe Garrel récidive avec Les hautes solitudes. C’est un film en noir et blanc avec Jean Seberg, Nico et Tina Aumont. En 1975, il réalise Un ange passe et surtout Le berceau de Cristal, film dans lequel il met en scène les derniers instants avant la mort de Nico, entre art et suicide. En 1976, Philippe Garrel enchaîne avec Voyage au pays des morts, et, en 1978, Le bleu des Origines. En 1982, il réalise un chef-d'œuvre intitulé L’enfant secret, qui lui fait obtenir le prix Jean-Vigo puis réalise l'année suivante le film Liberté la nuit. Celui-ci est produit par l’Institut national de la Communication audiovisuelle, c’est une histoire d’amour douloureuse sur fond de guerre d’Algérie. Un an plus tard sort le court Rue Fontaine.En 1985, Philippe Garrel sort Elle a passé tant d’heures sous les sunlights qui met en exergue l’ambiguïté entre la vie réelle et les rôles de cinéma chez un acteur et une actrice. En 1988, il réalise un documentaire intitulé Les Ministères de l’Art, dans lequel il ébauche un entretien et des dialogues avec ses confrères de la scène cinématographique. La même année, il réalise Les baisers de secours. C’est l’histoire d’un cinéaste dont la femme est partie après avoir découvert qu’il était sur le point de tourner le film de leur histoire. C’est notamment dans ce film qu’il fait faire à son fils ses premiers pas en tant qu’acteur à seulement cinq ans.Un réalisateur apprécié à la MostraEn 1991, il sort la comédie dramatique J’entends plus la guitare, avec Benoît Régent, Johanna Ter Steege et Brigitte Sy qui remporte le Lion d'argent du meilleur réalisateur à la Mostra de Venise. En 1993, il réalise La naissance de l’amour, puis en 1995 Le cœur Fantôme et en 1999 Le vent de la Nuit. Ce dernier met en scène la talentueuse Catherine Deneuve ainsi que Daniel Duval et Xavier Beauvois.En 2001, paraît son chef-d'œuvre intitulé Sauvage innocence. Il relate encore une fois ici les attraits d’un cinéaste dépassé par les événements qu’il doit surmonter dans sa vie. En 2005, Philippe Garrel sort Les amants réguliers, il reçoit le prix Louis-Delluc grâce à ce superbe film, ainsi qu'un nouveau Lion d'Argent à la Mostra de Venise. En 2008, il revient avec La frontière de l’aube puis en 2010 sort Un été brûlant, film sélectionné en compétition officielle de la 68ème Mostra de Venise. Il faut ensuite attendre l'année 2013 pour retrouver un film de Philippe Garrel à l'écran. Il sort en effet le film La Jalousie. En 2015, il fait l'ouverture de la Quinzaine des Réalisateurs en 2015 avec son film L'ombre des femmes.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 L'Ombre des femmes Réalisateur, Scénariste -
2013 La Jalousie Réalisateur, Scénariste -
2011 Un été brûlant Réalisateur, Scénariste -
2008 La Frontière De L'Aube Réalisateur -
2005 Les Amants réguliers Réalisateur, Scénariste -

Stars associées