Pedro Almodovar ©ABACA

Pedro Almodóvar

Pedro Almodovar ©ABACAPedro Almodovar ©ABACA
  • Profil mis à jour le 22/03/2013
  • Nationalité :
    Espagnol
  • Date de naissance :
    25 septembre 1951 (âge : 62 ans)
  • Sexe :
    Homme

La biographie de Pedro Almodóvar

  • IL A DIT "Je ne voulais pas concourir à Cannes, je n'aime pas la guerre" ALICIA G. MONTANO Published : PARIS MATCH / 1999/05/27 Parution: 2609

Pedro Almodóvar Caballero est un cinéaste espagnol né le 25 septembre 1951 à Calzada de Calatrava dans la province de Ciudad Real. Il est célèbre pour ses films Femmes au bord de la crise de nerfs, Talons Aiguilles, Tout sur ma mère, Parle avec elle, La mauvaise éducation, VolverÉtreintes brisées etLes Amants passagers.

À l’âge de 8 ans, il part s’installer avec sa famille en Estrémadure où il entame ses études secondaires et aide sa mère pour son commerce d’écriture et de lecture de lettres. Celle-ci a tendance à embellir les lettres qu’elle lit à leurs destinataires. Pedro Almodóvar dira plus tard que « la réalité a besoin de la fiction pour être plus vivable et plus agréable ».

Deux années plus tard, il part pour Cáceres où il poursuit ses études au sein de diverses institutions religieuses. Afin d'échapper à cette éducation trop stricte, Pedro passe la majorité de son temps libre dans les salles de cinéma. Cette époque difficile, qui ne lui aura servi qu’à perdre foi en Dieu, l’inspirera plus tard pour l’écriture de ses films.

A l'âge de 16 ans , il rejoint seul Madrid avec l'objectif d'étudier et de faire du cinéma. Malheureusement, il ne peut intégrer l’École Nationale de Cinéma, celle-ci ayant été fermée par le régime autoritaire franquiste.

Confronté à la réalité de la dictature, le jeune Pedro enchaine les petits boulots jusqu'a ce qu'il rentre en 1969 à la Compagnie Espagnole du Téléphone où il travaillera pendant 12 ans. Son quotidien se résume alors le matin à occuper le poste d’auxiliaire administratif où il côtoie la classe moyenne espagnole et ses drames, et le soir à évoluer au sein d’une troupe de théâtre Los Goliardos (« les débauchés »). Il y rencontre sa future actrice fétiche Carmen Maura.

Premiers pas de réalisateur

En parallèle à son activité théâtrale, Almodóvar achète sa première caméra super-8 et s’attaque à la réalisation. Ses premiers films, des courts, sont dépourvus de son et ont un caractère relativement pornographique.

Il se lance également dans l’écriture de romans-photos érotiques et de nouvelles qu'il parvient à faire publier dans des quotidiens parmi les plus lus d'Espagne ( El País notamment).

En 1975, avec la mort du dictateur Franco, débute le mouvement culturel de la Movida. Il s'agit d'un véritable renouveau culturel qui souffle sur toute les classes espagnoles, un sentiment général de libérté retrouvée aprés près de quarante ans de dictature. Almodóvar sera l'une des têtes de file de ce mouvement, notamment au travers de ses films, de ses publications mais aussi de son duo punk parodique avec son ami Fabio McNamara, symbole de cette libération des moeurs.

En 1978, il réalise son premier film, un court-métrage intitulé Baise…Baise…Baise-moi Tim ! dans lequel apparaît déjà Carmen Maura. Suit en 1979 son premier long métrage Pepi, Luci, Bom et Autres Filles du Quartier, présenté au Festival de Saint-Sébastien (en Espagne) en 1980 où obtient un certain succès. 

Première collaboration avec Banderas

1982 marque la sortie du sulfureux Labyrinthe des Passions avec un certain Antonio Banderas. Le film traitant le sujet de la jalousie gay suscite la polémique et révèle déjà le style Almodóvar. En 1983, il se consacre à l’écriture et à la réalisation de Dans Les Ténèbres qui obtient un large succès auprès du public et une nomination au Festival de Venise. L’année suivante, Qu’est ce que j’ai fait pour mériter ça ? avec Carmen Maura sort en salles. C’est également son premier film à être programmé aux États-Unis.

À la sortie de Matador, en 1986 c’est la consécration totale. Ce film dans lequel Antonio Banderas, désormais son acteur fétiche, joue un jeune homme impuissant et membre de l’Opus Dei, propulse Almodóvar sur le devant de la scène artistique mondiale et en fait un réalisateur de grande renommée.

1986 est l’année où il lance, avec son frère cadet Agustin Almodóvar, sa propre société de production El Deseo S.A. qui produira la totalité de ses oeuvres ainsi que d’autres réalisateurs prometteurs du cinéma espagnol. En 1987 Pedro Almodóvar remet en scène ses acteurs fétiches Carmen Maura et Antonia Banderas dans le film choc La Loi du Désir.

L’année suivante voit la sortie de son premier film culte ; Femmes au Bord de la Crise de Nerfs. Rapidement considéré comme un chef d'oeuvre, le film dans lequel Carmen Maura tient l'un de ses plus grand rôle, a bénéficié de grands moyens financiers. Il obtient cinq Goya (prix du cinéma espagnol) dont celui du Meilleur Film et celui de la Meilleure Actrice. Il connaît également un large succès en exportation.

Une pluie de récompenses

En 1990, sort Attache-moi !avec Victoria Abril, sa nouvelle actrice fétiche avec laquelle il tourne, en 1991, le prodigieux Talons Aiguilles. Jusque-là le réalisateur avait donné un timbre kitch à ses films. Avec ce dernier, il s’essaye au mélodrame mêlant avec brio le comique et le policier. Le film obtient le César du Meilleur Film Etranger en 1993. Suivront en 1993 et en 1995 les sorties de Kika et La Fleur de Mon Secret. En 1997, il s’essaye pour la première fois à l’adaptation de roman avec la sortie de En Chair et en Os, inspiré du roman L’Homme à la Tortue de Ruth Rendell.

C’est cependant avec l’émouvant Tout sur ma Mère qu’il revient sur le devant de la scène internationale et remporte les prix les plus prestgieux : le Prix de la Mise en Scène au Festival de Cannes, le European Award du Meilleur Film, l'Oscar du Meilleur Film Etranger, le Golden Globe du Meilleur Film Etranger et le Goya du Meilleur Film et du Meilleur Réalisateur. L’oeuvre parle d’une mère en deuil de son fils qui part à la recherche du père de celui-ci et qui croise sur son chemin plusieurs personnages, eux aussi endoloris par les drames de la vie.

En 2002, il reprend le thème du deuil avec Parle avec Elle qui rencontre un large succès auprès du public et remporte l’Oscar du Meilleur Scénario. Il réalise ensuite un projet qu’il a ruminé pendant 10 ans, La Mauvaise Éducation (2004). Le film est un récit intime, mais non autobiographique d’Almodóvar ; il est inspiré de souvenirs marqués par trois époques distinctes de sa vie ; la dictature franquiste, sa fin et la Movida.

L'ère Penelope Cruz

Son troisième film avec Penelope Cruz (qui a déjà joué dans En Chair et en Os et Tout sur ma Mère) a pour titre Volver et sort en 2006. Le film inspiré par le décès de la mère du réalisateur, est bien accueilli et obtient les Prix du Scénario et de l’Interprétation Féminine au Festival de Cannes, l’European Award du Meilleur Réalisateur et le Goya du Meilleur Film et du Meilleur Réalisateur.

Enfin il tourne un quatrième film avec Penélope Cruz ; Les Etreintes Brisées qui sort le 20 mai 2009 en France ; l’œuvre est également sélectionnée en compétition officielle au Festival de Cannes mais le réalisateur repart les mains vides.

Deux ans plus tard, le cinéaste revient sur le Croisette pour présenter un thriller, La peau que j'habite dans lequel il retrouve Antonio Banderas. En 2013, Pedro Almodovar sort Les Amants Passagers.

> Son signe astro> Personnalité du prénom Pedro> Popularité du prénom Pedro

Dernières news sur Pedro Almodóvar

Commentaires sur Pedro Almodóvar

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10152726431073706&id=693738705 On devrait te traîner au T.G.I. pour apologie de crime, et incitation à la haine Regarde et écoute cette vidéo, Parles en a cette ordure de CRUZ qui est l'amie intime de la reine de JORDANIE ceci explique cela.... Et tu plonges dedans... Tu me dégoutes....Steve RAGGIO
  • 0
  • 0
Anonyme | le 23/08/2014 à 21h24 | Signaler un abus
> Tous les commentaires sur Pedro Almodóvar