Nom de naissance Alessandro Blasetti
Naissance
Rome (Italie)
Décès
Genre Homme
Profession(s) Réalisateur/Metteur en Scène
Avis

Biographie

Alessandro Blasetti est un réalisateur et scénariste italien. Né le 3 juillet 1900 à Rome, il reste l’un des cinéastes majeurs des années trente et quarante. Toujours prompt à comprendre les attentes du public, il est l'auteur de nombreux succès populaires.Après des études de droit, Alessandro Blasetti travaille dans un premier temps comme journaliste au quotidien L'Impero. Il crée ensuite, en 1926, Lo Schermo, magazine de critique cinématographique. Deux années plus tard, le journal est renommé Cinematografo et il édite un nouvel hebdomadaire sur le cinéma, Lo Spettacolo d'Italia. Alessandro Blasetti réalise son premier film, Sole, en 1929. Ce dernier est produit par sa propre société de production, l'Augustus. C'est un succès. Dès lors, beaucoup s'accordent à dire qu'Alessandro Blasetti est le chef de file de la Renaissance du cinéma italien. Sa nouvelle notoriété lui permet de rejoindre la maison de production Cines, la plus importante de l'époque. Alessandro Blasetti réalise ensuite des reconstitutions historiques et revisite des péplums de l'époque du muet : le film à sketches Nerone (1931) ou 1860 (1934), sur la vie de Garibaldi, pour les plus connus. La même année, il dirige Vecchia guardia qui relate la prise de pouvoir par les fascistes. Ce film lui attire les faveurs du régime.En 1937, Alessandro Blasetti réalise La Comtesse de Parme. Trois années plus tard, les autorités lui demandent de tourner La Couronne de fer, pour glorifier l'alliance italo-germanique. Il est récompensé par le Lion d'Or à Venise en 1941. A la fin de la guerre, il essaie de se joindre au courant néo-réaliste, qui apparaît en Italie, mais sans vraiment y parvenir. Souhaitant changer de registre, il adapte des œuvres littéraires et réalise des comédies. Les deux plus célèbres, qui réunissent Sophia Loren et Marcello Mastroianni, datent de 1955 : Dommage que tu sois une canaille et La Chance d'être femme. Au début des années soixante, Alessandro Blasetti présente Nuits d'Europe, qui annonce plusieurs autres films tournés dans des cabarets de renommée mondiale. Ce documentaire sur la vie nocturne remporte un grand succès auprès du public. En 1966, il dirige Moi, moi, moi...et les autres, sorte de bilan de son parcours de cinéaste. Il y parle de ses expériences passées et, au passage, règle ses comptes. En 1969, il tourne son dernier long-métrage, Simon Bolivar, film biographique sur la vie du révolutionnaire vénézuélien. C’est Maximilian Schell qui y immortalise ce dernier.Entre 1970 et 1981, il apparaît essentiellement sur le petit écran et tourne quelques téléfilms et épisodes de séries télévisées. En 1982, il reçoit, pour l'ensemble de sa carrière, le Lion d'Or à la Mostra de Venise.Alessandro Blasetti décède le 1er février 1987 à Rome, à l'âge de quatre-vingt-sept ans.

Filmographie Cinéma

Année Titre Métier Rôle Avis Spectateurs
2015 Quelques pas dans la vie Réalisateur -
2015 Nuits d'europe Réalisateur -
2015 Sa majeste monsieur dupont Réalisateur -
2015 Liebe Und Geschwätz Réalisateur -
2015 La Couronne de fer Réalisateur, Scénariste -

Stars associées