Westworld : la presse s'enflamme pour la nouvelle série HBO

westworld_reviews.jpg

"Les attentes élevées sont satisfaites, avec un premier épisode saisissant, terrible, qui vous captive en une seconde".

Le premier épisode de Westworld ne sera pas diffusé avant le 2 octobre prochain, sur HBO (et en France sur OCS). Mais déjà, les critiques du monde entier semblent conquis par la création de Jonathan Nolan et JJ Abrams. Les premières reviews mises en ligne sont dithyrambiques :

Westworld : plongez dans les coulisses du parc et de la série

"Après beaucoup de reflexion et des retards de production qui ont fait jaser, la série assure-t-elle ? La réponse est oui, un grand oui !", lance le site IGN. "Car les attentes élevées sont satisfaites, avec un premier épisode saisissant, terrible, qui vous captive en une seconde. Son casting hors concours, ses excellents visuels et sa bande son phénoménale, signée du grand Ramin Djawadi (le compositeur de Game of Thrones et Person of Interest) : c'est de la télévision de qualité supérieure, à tous les égards. La juxtaposition de la vie à l'intérieur de Westworld et de la vie de ceux qui créent Westworld, permet un excellent point d'entrée dans la série, qui nous permet de nous attacher dès le départ à ces formes de vie artificielle, tout en découvrant les motivations de ceux qui tirent les ficelles en coulisse".

Pour le site The Atlantic, la série poste cette grande question : "Qu'est-ce qui se passera quand, le jour venu, l'humanité crééra une intelligence si puissante qu'elle se retournera contre nous ? Ce scénario a été visualisé de mille manières par le passé. Mais il a rarement été mis au point avec une telle sophistication et une telle ingéniosité. La série ne présente pas ses androïdes comme de simples protagonistes ou victimes. Il leur accorde la victoire de l'outsider, le droit de raconter leur propre histoire."

De son côté, Collider trouve que "la série est joliment conçue, mariant une esthétique Far West avec des éléments de science-fiction, froid (...) Elle s'engage même dans des rêveries philosophiques, à la Eternal Sunshine of the Spotless Mind (vaut-il mieux vivre une vie sûre, où notre douleur est effacée, ou une vie de volonté libre, avec toutes ses erreurs et ses souffrances passées ?). Le choix n'est pas toujours simple à faire."

Même enthousiasme chez Games Radar, qui assure qu'au bout de "15 minutes, vous serez déjà convaincus que cette série sera un véritable prétédent, pour être le nouveau hit de la chaîne HBO. Dans une séquence de fusillade à couper le souffle, Jonathan Nolan parvient à saluer le film original de Michael Crichton, à écraser complètement vos premières idées préconçues sur le show, à poser quelques questions éthiques assez profondes, et même à lancer un peu de controverse. Cette série est le prochain gros buzz à voir."

Pour les Anglais de The Guardian: "Westworld va frapper fort, aussi fort que Game of Thrones, en tout cas pour ceux d'entre nous qui aime les grandes histoires, toujours et encore des histoires".

Leurs compatriotes du Telegraph valident : "Nous sommes plongés dans un monde visionnaire complexe, qui n'est pas pressé de déballer son histoire. Comme les robots à l'écran, tous les morceaux de Westworld sont méticuleusement mis ensemble. "Et c'est beau à regarder."

A voir aussi

Prochainement au Cinéma

Ligatus

Les plus vues