DR

Dans une lettre de 5 pages, le créateur de la série annonce du changement.

Un an après son lancement officiel, le projet d'adapter Watchmen en série télé est en train de devenir réalité. Damon Lindelof, scénariste de The Leftovers, Lost ou encore Prometheus, en sera le showrunner et a confié la mise en scène du pilote à Nicole Kassell, une réalisatrice avec qui il a justement collaboré sur la série portée par Justin Theroux. Avant que les premières images ne tombent, Damon a tenu à s'adresser à ses fans, au sein d'une lettre de 5 pages, pour exprimer tout son amour pour les comics d'Alan Moore et de Dave Gibbons, tout en dévoilant ses intentions pour cette version télévisée des mésaventures du Comédien, de Laurie, de Rorschach, du Hibou, d'Ozymandias et bien sûr du Dr Manhattan. Qui s'annonce très différente de celle de Zack Snyder sortie au cinéma en 2009.

Damon Lindelof veut changer l’approche des super-héros avec la série Watchmen

Sa lettre est lisible sur son compte Instagram, en anglais, et nous traduisons ci-dessous ses principales révélations. Damon Lindelof y parle aussi de son rapport très intimes aux comics, découverts grâce à son père, qui est décédé il y a quelques années.

Day 140.

A post shared by Damon (@damonlindelof) on

Le scénariste s'adresse aux fans des BD et rappelle tout le respect qu'il a pour l'oeuvre de l'auteur Alan Moore, du dessinateur Dave Gibbons et du coloriste John Higgins. Tout en ayant en tête que le premier n'apprécie pas le fait que son histoire soit adaptée, considérant qu'elle a été créée pour être racontée sous forme de comics et non au cinéma ou à la télévision. "Tout d'abord, si vous êtes en colère à cause du fait que je travaille sur Watchmen, je suis désolé. (…) J'ai un immense respect pour Alan Moore. Son talent est extraordinaire. Je lui ai écrit une lettre, dont certains passages sont très proches de celle-ci, d'ailleurs, car je lui devais une explication, je voulais lui raconter pourquoi je rêve d'adapter ses BD."

From Hell, V pour Vendetta, Watchmen : l'histoire tumultueuse entre Alan Moore et Hollywood

Il précise ensuite brièvement la manière dont se déroulent les séances d'écriture pour ce projet co-dirigé par la Warner Bros et HBO. "Moi aussi, je suis un vrai fan. Et je ne suis pas le seul. C'est ce que j'aime en travaillant à la télévision : le produit fini n'est pas la vision d'un seul homme mais le résultat d'une expérience collective menée par des esprits brillants. J'ai le plaisir de pouvoir m'assoir dans la 'Writers Room' tous les jours pour discuter de la série et nos échanges sont les plus diversifiés et animés possibles. Dans cette pièce, les Hommes Blancs et Hétéros comme moi sont en minorité. Watchmen, c'est censé être notre domaine ? C'est faux. Réfléchir à cela avec des femmes, des personnes de couleur et des membres de la communauté LGBT permet d'ouvrir les yeux sur toutes ces facettes. Et c'est très excitant. Nous nous sommes engagés à ce que cette représentation soit aussi importante devant et derrière la caméra. Toutes les personnes qui travaillent sur cette série adorent Watchmen."

Il détaille alors son souhait de livrer une vision moderne de Watchmen. "Je ne souhaite pas adapter les 12 BD de messieurs Moore et Gibbons, créées il y a 30 ans. Elles sont sacrées et ne seront pas reproduites, ni rebootées. Elles seront en revanche remixées. Parce que leurs grandes lignes sont trop réussies pour se permettre de passer à côté. Elles sont comme l'Ancien Testament. Quand le Nouveau est arrivé, il n'a pas effacé ce qui s'était passé avant. La Création. Le Jardin d'Eden. Abraham et Isaac. Le déluge. Tout cela s'est passé. Et ce sera pareil avec Watchmen. Le Comédien est mort. Dan et Laurie sont tombés amoureux. Ozymandias a sauvé le monde et le Dr. Manhattan est parti juste après avoir mis Rorschach en pièces dans le froid de l'Antarctique. Soyons clairs : Watchmen, c'est le 'canon'.

On ne fera pas non plus une suite. Cette histoire se passera dans le monde qui a demandé tant d'efforts à ses créateurs. Elle sera dans la lignée de l'histoire originale, mais devra, justement, faire preuve d'originalité. (…) Le plus important, c'est qu'elle devra être contemporaine. L'Ancien Testament parlait des années 1980, de Reagan, de Thatcher, de Gorbachev… La notre doit résonner avec l'actualité, évoquer Trump, May et Poutine qui se promène torse-nu sur son cheval. (…) Le ton sera inédit, électrique, absurde. Beaucoup décrivent Watchmen comme une histoire sombre, mais j'ai toujours aimé son humour, surtout le fait qu'avec un tel concept, ils pouvaient troller leur propre genre.

Partant de là, sachez qu'il y aura de nouveaux personnages. De nouvelles têtes. Des nouveaux masques pour les recouvrir. (…) C'est sur ce point qu'on prend le plus de risques, mais c'est important le risque."

Le script de la série Watchmen est "incroyable", selon HBO

Damon Lindelof termine en affirmant qu'il est important pour lui que sa série touche les fans et qu'il sera à leur écoute, même si cela pourrait être douloureux. "Je veux avoir votre accord pour le faire. Mais en même temps, je ne le veux pas. (…) Je vais lire, regarder et écouter vos commentaires, même si je souhaiterais ne pas le faire. Je m'intéresse profondément à ce que vous pensez. (…) Il est temps de finir cette lettre. Ah, les fins. Je suis BON pour ça. Un homme bleu et avisé a dit une fois que rien n'a de fin. Mais peut-être qu'il n'était pas si sage ? Peut-être qu'il était seul, triste et effrayé à l'idée d'être dépassé par tout ce et ceux qu'il aimait. Alors j'espère qu'on pourra en rediscuter, chers fans… Pour l'instant, ce n'est qu'un pilote et il ne faut pas trop nous avancer… mais peut-être que si tout fonctionne, et j'espère que ce sera le cas… si vous me donnez une chance, ce n'est peut-être pas fini du tout... Et si c'était le début ?"

Séries Mania : 5 choses à retenir de la masterclass de Damon Lindelof

Prochainement au Cinéma