Black Mirror, saison 5
netflix

"Des confettis éphémères qui nous échappent..."

De nouvelles histoires de Black Mirror sont en ligne, sur Netflix, depuis quelques heures. Trois nouveaux épisodes, dont l'excellent "Smithereens", qui se termine de manière franchement ambigüe. Alors que faut-il comprendre de cette fin ? Attention spoilers !

Le créateur Charlie Brooker commente dans EW : "Ce qu'on a vraiment voulu dire, c’est comment cet énorme drame - ce jour crucial dans la vie de plusieurs personnes - a été réduit à des confettis éphémères qui nous échappent... juste une petite notification supplémentaire dans cet océan de notifications. Il s’agissait donc de ce jetable de la chose, la manière dont cela devient finalement une simple distraction de plus, pour une multitude de personnes..."

Charlie Brooker donne, au passage, son sentiment sur les plateformes comme Twitter ou Facebook qui, "telles qu'elles existent - et cela vaut également pour YouTube - récompensent les performances et les choses extrêmes. Et c'est vrai que l'extrême et la performance sont divertissants. Toutefois, amuser la galerie n'a aucune utilité dans le débat commun et en terme de cohésion sociale. Vraisemblablement, nous traversons une phase de transition et on apprend tous ensemble comment ces choses fonctionnent. Mais pour ce qui est du "deplatforming", je ne sais pas... C’est un réseau. Si vous le possédez, que voulez-vous en faire ? Voulez-vous ce genre de choses sur votre réseau ? Si vous voulez le laisser fonctionner sans entrave, sans censure, c'est votre droit; C’est donc à eux de décider."