DR

Depuis deux ans, une nouvelle vague de séries d'épouvante déferle sur les écrans, espérant surfer sur le succès colossal de Walking Dead.

Pendant longtemps, l'épouvante à la télévision se résumait à quelques séries un peu usées, surtout bonnes à faire peur aux petits enfants. A une époque que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, on frissonnait gentiment en regardant La Quatrième dimension (1959 - 1964), Les Contes de la Crypte (1989 - 1996) ou même les premières saisons de X-Files (1993). Et puis le genre a été largement délaissé par la télé US, forcément bridée en prime time sur les grands networks. Quand on ne peut pas montrer une goutte de sang ou dire le moindre gros mot, on ne peut pas faire d'épouvante.

DR

Mais ces dernières années, avec l’avènement des chaînes câblées et des plateformes de streaming, où l'on a le droit de tout dire et de tout montrer, l'horreur a fait un retour en force phénoménal sur les écrans américains. Les succès de The Walking Dead (à partir de 2010) puis d'American Horror Story (2011) n'y sont certainement pas étrangers. Les monstrueux zombies mangeurs d'hommes ont permis à AMC de battre des records d'audience historique et ont aiguisé l’appétit d'autres diffuseurs.

DR

Dans la foulée, de nombreux projets horrifiques ont été lancés par diverses boites de production, qui ont parfaitement senti le filon. Si bien qu'on assiste depuis 2014 à une nouvelle vague de séries d'épouvante, qui est carrément en train de se transformer en raz-de-marée. En moins de deux ans, on a vu débarquer Penny Dreadful (sur Showtime), The Strain (sur FX), Z nation (Syfy), From Dusk Till Dawn (El Rey), South of Hell (WE tv), Salem (WGN) ou encore Scream (MTV). Il y en a pour chaque chaîne et dans chaque genre, des morts-vivants aux vampires en passant par des créatures monstrueuses ou de terrifiants serial killer sadiques. L'horreur se décline à toutes les sauces et même en comédie, puisque Starz a lancé Ash Vs. Evil Dead lors du dernier Halloween, quand Fox s'amuse à trucider ses Scream Queens.

Ash vs. Evil Dead : la série sang pour sang destroy (review)

Il faut dire que dans le même temps, au cinéma, les sagas d'épouvante font déjà péter le Box Office depuis une bonne décennie. Les ignobles Saw, les innombrables Paranormal Activty, les terrifiants Insidious, Rec, Annabelle ou encore l'excellent Conjuring, ont prouvé que le public était particulièrement friand du genre. Les gens aiment se faire peur et la télé américaine ne va pas se priver de leur donner ce qu'ils demandent.

Le phénomène n'est donc pas prêt de s'arrêter et une dizaine de nouvelles séries horrifiques sont d'ores et déjà en développement, pour les mois à venir. La plus attendue est certainement, Preacher (sur AMC), adaptation du célèbre comics, avec Dominic Cooper dans le rôle titre (voir la bande-annonce ci-dessus). La chaîne pour ados, ABC Family, a aussi commandé sa première série d’horreur, intitulée Dead of Summer. Ecrite par les créateurs de Once upon a time, elle se déroulera dans un camp de vacances mortel, au coeur des années 1980. De son côté, A&E s'apprête à lancer Damien, adaptation de la saga ciné d'épouvante, The Omen (La Malédiction), qui raconte l'arrivée de l'Antéchrist sur Terre. Fox continue de miser sur le genre et - après Scream Queen et le revival de X-Files - vient de commander Haunted, une toute nouvelle série d'angoisse, qui se déroulera dans une maison hantée.

Même les maîtres du cinéma d'épouvante commencent à jeter leur dévolu sur le petit écran, à l'image de John Carpenter. Le réalisateur des classiques Halloween et The Thing développe actuellement quatre séries flippantes pour le petit écran, "qui repousseront à nouveau les frontières de ce qu'est l'horreur", assure déjà sa productrice de femme. Voilà qui promet encore des nuits agitées pour les téléspectateurs.