DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR
DR

Leonardo DiCaprio
L’année a commencé fort pour Leo.
Enfin ! Après quatre nominations infructueuses, l'acteur brandit son Oscar tant attendu le 28 février 2016. Il est sacré pour sa performance éprouvante dans The Revenant d’Alejandro Gonzalez Inarritu, déjouant la malédiction qui semblait peser sur sa carrière.
En juillet, il force le respect en faisant un don aux victimes des attentats de Nice par l’intermédiaire de sa fondation, qui donne comme chaque année un gigantesque gala sur la Côte d’Azur. Quand il refait la une des médias, un mois plus tard, les choses se gâtent : sa fondation justement est au cœur d’un scandale financier. L’enquête suit son cours et les accusations de détournement de fonds ne suffisent pas à salir l’excellente image de la star, qui reste une valeur sûre du box-office français et international.
2016 est aussi l’année de la consécration pour Leo l’écolo qui - plus vert que jamais - va sauver les éléphants à Bornéo, s’exprime à l’ONU et sort son documentaire Before the Flood.

Amber Heard 
Amber Heard a trouvé comment ne plus être considérée comme une "femme de" : divorcer de Johnny Depp.
L’actrice de 30 ans a suscité une onde de choc au mois de mai lorsqu’elle a accusé son mari de violences physiques et verbales, demandant dans la foulée la dissolution de leur bref mariage. Traînée dans la boue, accusée de mentir pour siphonner la fortune colossale de Johnny Depp, Amber Heard est devenue le visage des femmes victimes de violences domestiques. Un rôle qu’elle prend très au sérieux puisque désormais, elle ne s’exprime plus qu’à ce sujet public.
Et pour faire taire une bonne fois pour toutes les mauvaises langues, elle a annoncé qu’elle reversait l’intégralité des 7 millions perçus pour son divorce à des associations.

Les Brangelina
La perfection n’est plus. Quand Brad Pitt et Angelina Jolie annoncent qu’ils divorcent en septembre, le monde est en émoi. "L’amour est mort", crient les fans. Si les détails de la séparation de Johnny Depp et Amber Heard ont captivé le public, celle des Brangelina l’attriste sincèrement. Personne ne veut croire à la fin de ce power couple, de ces acteurs aussi beaux l’un que l’autre avec leur famille nombreuse Benetton, leur engagement humanitaire et leur victoire sur le cancer. 2016 a pourtant marqué la fin d’un mythe.

Marion Cotillard
En 2016, la Frenchie préférée d’Hollywood a été sur tous les fronts, confirmant son statut d’actrice incontournable, dans le cinéma hexagonal comme à Hollywood.
On a pu la voir chez Xavier Dolan avec un all-star cast dans Juste la fin du Monde ; en héroïne passionnée dans un deuxième film cannois, Mal de Pierres de Nicole Garcia ; face à Brad Pitt dans le drame Alliés puis aux côtés de Michael Fassbender dans Assassin’s Creed.
Enceinte de son deuxième enfant, soupçonnée d’avoir eu une liaison avec Brad Pitt sur le tournage d’Alliés, la Môme a aussi donné du grain à moudre aux tabloïds et aux trolls de l’Internet, qui s’en sont donnés à cœur joie.
Bref, Marion Cotillard fascine.

Seth Rogen
Le scandale ciné de 2016, c’est lui.
Bien moins connu en France que de l’autre côté de l’Atlantique, le Canadien Seth Rogen est à l’origine de Sausage Party, gros délire animé sous cannabis loin d’être aussi farfelu qu’il n’y paraît. Le film a réussi à indigner les catholiques conservateurs de Promouvoir (facile) mais aussi un paquet d’autres associations outrées par "la scène très violente d’épluchage de légumes", les viols commis par la poire à lavement et l’ orgie sidérante" entre aliments.
Tout en ramassant 140 millions de dollars au box-office. Il n’en demandait pas tant. 

François Ruffin
Avec plus de 500 000 entrées, une performance pour un documentaire, Merci Patron ! est le succès surprise de l’année. Réalisé avec les moyens du bord, ce pamphlet jubilatoire contre les délocalisations imposées par le patronat du CAC 40 a réussi à faire trembler Bernard Arnault et à ravir les spectateurs. Son réalisateur, François Ruffin, débute au cinéma mais c’est un militant de gauche aguerri. Fondateur du magazine Fakir, le journaliste a impulsé le mouvement Nuit Debout et envisage désormais de se lancer dans la politique pour faire barrage au FN. Merci Merci Patron !

Les gamins de Stranger Things
Gaten Matarazzo, Millie Bobby Brown et Caleb McLaughlin sont des enfants des années 2000 comme il y en a tant d’autres. Mais ce sont surtout les héros de Stranger Things, série à succès Netflix (plénoasme ?) qui parle aux nostalgiques de la pop culture des années 90.
Si leurs noms ne disent rien à personne, ces trois kids ont subitement pris d’assaut les plateaux télé, cérémonies de remise des prix et couvertures des magazines qui réclament leur spontanéité enfantine.
La saison 2 arrive. L'engoument pour le trio sera-t-il intact en 2017 ?

Donald Trump
Si Barack Obama était l’ami des people, Donald Trump est leur némésis. Tout au long de la campagne présidentielle, le tout-Hollywood s’est dressé contre le milliardaire républicain, multipliant les vidéos choc et les appels au vote pour Hillary Clinton, avec le succès qu’on connaît. Et Donald Trump leur a bien rendu, puisqu’il a passé son temps à attaquer les actrices sur leur physique et à insulter ses célèbres détracteurs.
Véritable showman, celui qui a fait des cameos dans une douzaine de films (même chez Playboy !), créé son émission de télé-réalité et rêvé de jouer dans Dynastie devrait animer la Maison Blanche pour les quatre années à venir, et ce n’est pas du cinéma.

Isabelle Huppert
Un personnage trouble, une situation dérangeante, une pincée d’humour noir : en 2016, Isabelle Huppert renaît chez Paul Verhoeven, qui lui confie le rôle-titre de Elle. Salué à Cannes, le drame sur le viol connaît une seconde carrière lors de la saison des awards. Et à chaque fois, la performance d’Isabelle Huppert est acclamée. Nommée aux Golden Globes, aux Critics’ Choice Awards, aux European Film Awards, aux Satellite Awards et aux Independent Spirit Awards, l’actrice a déjà décroché le Gotham Award mais c’est pour l’Oscar que son nom circule.

Felicity Jones
Felicity Jones n’est pas Daisy Ridley, mais elle en prend le chemin. Contrairement à sa compatriote révélée par Le Réveil de la Force, l’actrice anglaise avait déjà de l’expérience avant d’intégrer la galaxie Star Wars. Mais si elle avait déjà attiré l’attention de l’Académie des Oscars avec Une Merveilleuse Histoire du Temps, c'est bien Rogue One: A Star Wars Story qui va la mettre sur orbite.

Par leur carrière, par leur engagement, ils ont marqué l’année.

Retour sur les personnalités qui ont marqué la planète cinéma en 2016.

A lire aussi sur Première

Retro 2015 : les plus beaux tapis rouges de l'année

Des Oscars au Festival de Cannes en passant par de prestigieux tapis rouges et de gorieux événements, l'année 2015 a vu défiler du beau monde sur les red carpets du monde entier.
De Léa Seydoux à Emma Stone en passant Rihanna, Jared Leto ou encore Lupita Nyong'o et Marion Cotillard, tous ont rivalisé d'allure, d'élégance, de glamour, d'audace et de sex-appeal pour briller tout au long de l'année.
Retour en 15 looks sur les plus beaux tapis rouges de l'année.