Abaca

Tout est parti d’une robe échancrée par temps froid…

Mardi 20 février, Jennifer Lawrence était à Londres pour la promotion de son prochain film, Red Sparrow (sortie le 4 avril 2018). Pour un photocall, l’équipe du film se retrouve sur une terrasse. Une situation tout ce qu’il y a de plus habituelle. Sauf que lorsque la photo en question est partagée sur les réseaux sociaux, une journaliste britannique s’interroge sur le fait que Jennifer Lawrence soit seulement habillée d’une robe sexy quand ses collègues masculins sont couverts de manteaux et d’écharpes.

This is such a quietly depressing (and revealing) image. Not least because I've been outside today and it's bloody FREEZING. pic.twitter.com/BRnmgKJ5wY
— Helen Lewis (@helenlewis) 20 février 2018

True equality means either Jennifer Lawrence getting a coat, or Jeremy Irons having to pose for a photocall in assless chaps.
— Helen Lewis (@helenlewis) 20 février 2018

"La vraie égalité signifie que Jennifer Lawrence porterait un manteau, ou que Jeremy Irons aurait à poser pour le photocall en jambières" écrit-elle. Une remarque qui est arrivée jusqu’à la principale intéressée.

Jennifer Lawrence n’a pas manqué de répondre aux milliers de commentaires suscités par sa tenue vestimentaire. Et c’est sur Facebook qu’elle a choisi de réagir.

"Wow. Je ne sais pas vraiment où commencer avec cette polémique sur 'Jennifer Lawrence porte une robe échancrée dans le froid'. Ce n’est pas seulement totalement ridicule, je suis complètement offensée. Cette robe Versace était fabuleuse, vous pensez que je pourrais couvrir une robe si belle avec un manteau et une écharpe ? J’étais dehors cinq minutes. J’aurais pu rester dans la neige pour cette robe parce que j’aime la mode et que c’était mon choix.
C’est sexiste, c’est ridicule, ce n’est pas du féminisme. Sur-réagir sur tout ce que quelqu’un dit ou fait, créer une polémique sur des choses aussi inoffensives que ce que je choisis de porter ou non, ne nous fera pas progresser. C’est créer des distractions idiotes des vrais problèmes. Reprenez-vous, les gens. Tout ce que vous me voyez porter est mon choix. Et si je veux avoir froid C’EST MON CHOIX AUSSI !"

 

 

Suite à cette réaction, la journaliste à l’origine de cette "polémique" a répondu : "Je ne suis pas d’accord pour dire que 'tout ce qu’une femme choisit de faire' est du féminisme. Mais aussi, je pensais que mon 'Jeremy Irons en jambières' était un indice que je ne pense pas que ce soit le problème le plus important du monde…" 

Prochainement au Cinéma