DR

Dylan Farrow a une nouvelle fois accusé son père adoptif d’attouchements.

A l’aune des nombreuses dénonciations d’agressions sexuelles qui éclatent suite au scandale Weinstein, l’affaire Woody Allen refait surface. En 1992, Mia Farrow l'a quitté après douze ans de vie commune, car elle avait découvert qu’il avait une liaison avec Soon-Yo, leur fille adoptive âgée de 22 ans à l’époque. S’engage alors une bataille judiciaire entre les deux ex à propos de la garde des enfants. Woody Allen est accusé d’abus sexuels envers Dylan, l'une de leurs autres filles adoptives, âgée de seulement 7 ans. Après cinq ans d’enquêtes et de procès, Mia Farrow récupère la garde de Dylan en 1997, et cette même année, Woody épouse Soon-Yo, avec qui il adoptera deux autres fillettes. L’accusation d’agression sexuelle envers Dylan est classée sans suite, mais la fillette restera soutenue par son frère Ronan Farrow, qui a contribué à faire éclater l’affaire Weinstein à l’automne dernier.

Rebecca Hall et Timothee Chalamet ne veulent plus travailler avec Woody Allen

Cette semaine, Dyan Farrow a raconté pour la première fois sa version des faits en direct à la télévision, au cours de CBS This Morning, détaillant que son père était son "héros" avant qu'il ne la traumatise avec ses "gestes déplacés". Elle évoque des "caresses", "un comportement anormal", précise qu’il lui a demandé plusieurs fois de se "coucher dans son lit en sous-vêtements" et lui a "touché les parties intimes" lorsque sa mère était absente. Sachant son histoire controversée, elle s’emporte : "Pourquoi devrais-je me retenir de le faire tomber ? Pourquoi devrais-je cacher ma colère ? Faire comme si je n’étais pas blessée ? Pourquoi je ne devrais pas me sentir outragée après tant d’années à être ignorée, voire traitée de menteuse et mise de côté ?"

La vidéo est disponible ici, en anglais

Juste après la diffusion de l’émission, Woody Allen a publié un communiqué répondant à ces nouvelles accusations : "Quand cette plainte a été déposée, il y a 25 ans, j’ai fait l’objet d’une enquête de la part de la branche de la clinique de l’hôpital de Yale-New Haven spécialisée dans les agressions sexuelles sur mineurs, ainsi que du système de protection des enfants new-yorkais (le New York State Child Welfare, ndlr). Ces deux organismes ont enquêté pendant de longs mois de façon indépendante et ont conclu que je ne l’avais jamais agressée. Mais ils ont aussi constaté que cette enfant très vulnérable racontait ce que lui avait dicté sa maman, qui était en colère à cause de notre séparation difficile.
Le grand frère de Dylan, Moses, a dit qu’il avait vu leur mère répéter à Dylan ce qu’elle devait dire, tenter de la convaincre que son père était un dangereux prédateur sexuel. Il semblerait que ça ait marché, et malheureusement je suis certain que Dylan croit en ce qu’elle dit.
Mais même si la famille Farrow utilise avec cynisme l’opportunité du mouvement Time’s Up pour répéter ces accusations non fondées, le verdict d’il y a 25 ans reste vrai aujourd’hui. Je n’ai jamais agressé ma fille, comme cela a été conclu il y a un quart de siècle."

Alec Baldwin défend Woody Allen

Prochainement au Cinéma