Agressions sexuelles : Ellen Page regrette d'avoir tourné pour Brett Ratner et Woody Allen

Ellen Page X-Men 3

L'actrice révèle aussi avoir été agressée à 16 ans par deux réalisateurs.

A l'heure où les langues se délient à Hollywood dans la foulée de l'affaire Harvey Weinstein, la comédienne Ellen Page (Juno) a posté un long message sur son compte Facebook, révélant qu'elle avait elle-même été victime de gestes et remarques déplacés. Sans le citer, elle explique qu'un réalisateur lui a "caressé la jambe" lors d'un déjeuner professionnel, alors qu'elle n'avait que 16 ans. Au même âge, un autre lui a demandé de coucher avec un homme d'une vingtaine d'années et de lui raconter ensuite cette expérience. Elle a refusé, mais a été choquée par ce comportement.

Elle raconte ensuite deux tournages qu'elle regrette d'avoir acceptés à cause de leurs metteurs en scène : X-Men 3: L'Affrontement final (2006), de Brett Ratner, et To Rome with Love (2012), de Woody Allen.

Lors du premier jour de tournage du film de super-héros de la 20th Century Fox, le réalisateur, depuis accusé d'agressions sexuelles, a révélé à toute l'équipe que sa jeune comédienne était lesbienne, sans son accord. "'Tu devrais la baiser pour lui faire réaliser qu'elle est gay'. Il a dit ça de moi juste avant qu'on commence le tournage, lors d'une réunion chargée de nous présenter. J'avais 18 ans. Il regardait la femme à côté de moi, qui avait dix ans de plus que moi, et il lui a dit 'Tu devrais la baiser pour lui faire réaliser qu'elle est gay'. Brett Ratner, le réalisateur du film. J'étais jeune, je n'avais pas encore fait mon coming out. Je savais que j'étais gay, mais je n'étais pas prête à en parler. Je me suis sentie violée quand il a sorti ça. Je regardais mes pieds sans rien dire, personne n'a réagi. Cet homme, qui m'avait choisie pour son blockbuster, démarrait des mois de tournage avec cette remarque horrible, totalement déplacée. Il m'a 'outée' sans se demander quel effet ça pourrait avoir pour moi, et c'est quelque chose qu'on considère aujourd'hui comme homophobe. Il disait des choses dégradantes à d'autres femmes sur le plateau." Ellen explique alors l'impact négatif que ce comportement a eu sur sa vie de femme, et sur sa carrière. "Je travaille en tant qu'actrice depuis que j'ai dix ans. J'ai eu la chance de croiser des tas de gens honorables et respectueux, aussi bien devant que derrière la caméra. Mais le comportement que je décris ici était malsain. Ils (les agresseurs) veulent vous faire sentir tout petit, ils font en sorte que vous doutiez de vous-même, que vous leur devez quelque chose ou que vos réactions face à leurs avances malvenues sont condamnables."

"J'étais là quand c'est arrivé, a réagi Anna Paquin, qui jouait dans le film, sur Twitter. Je te soutiens Ellen Page."

Gaycation : Ellen Page fait le tour du monde des communautés LGBT et fait face à d’effrayants homophobes

La comédienne revient ensuite sur le cas de plusieurs prédateurs sexuels célèbres de Hollywood (Harvey Weinstein, Bill Cosby…) et de leur sentiment d'impunité. Elle explique alors que le fait d'avoir tourné pour Woody Allen était "la plus grosse erreur de (sa) carrière." Pour le coup, elle ne cite aucun dérapage sur le plateau, mais elle s'en veut d'avoir accepté son offre professionnelle en sachant que dans le privé, il avait été accusé d'agressions sexuelles sur sa fille. "J'ai honte d'avoir dit oui. Je me cherchais, je n'avais pas autant d'assurance qu'aujourd'hui et je ressentais beaucoup de pression, on me disait 'tu ne peux pas dire non à un film de Woody Allen'. Enfin, au final, c'est moi qui choisis mes films, et là, j'ai fait le mauvais choix. C'était une erreur terrible."

Accusé d'agressions sexuelles, Brett Ratner est viré du biopic de Hugh Hefner par Playboy

Elle conclut en justifiant sa prise de parole et en félicitant celles et ceux qui racontent leurs mauvaises expériences et dénoncent leurs agresseurs. "On a appris que le status quo qui existe autour de ces comportements entraîne des injustices et protège des gens qui ne le méritent pas tout en méprisant les victimes. Ne laissons plus ces comportements être la norme. (…) Je suis reconnaissante envers tous ceux qui parlent des abus dont ils ont souffert, de leurs traumatismes. Vous brisez le silence. Vous êtes une révolution."

Ellen Page sera la star de l'adaptation d'Umbrella Academy, sur Netflix


A lire aussi sur Première

PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

le bonhomme de neige
La Promesse
Plonger