L'Âge de glace 5 : Les Lois de l'univers
20th Century Fox

Les créateurs de L’Age de Glace sont des grands fans de Star Trek.

Le court-métrage Scrat-tastrophe Cosmique, élément promotionnel clé de la promotion des Lois de l'univers, envoie Scrat, l’écureuil gourmand de L’Âge de Glace, dans l’espace. Avec son gland, évidemment. Une idée farfelue qui taraudait ses créateurs depuis un petit moment. En 2012, Première avait rencontré Peter de Sève, le créateur des principaux visuels de la saga animée, et Mike Thurmeier, le réalisateur du quatrième épisode, La Dérive des Continents. L’échange avait été plus geek que prévu. Extraits de leur discussion animée par Gaël Golhen et disponible en entier -avec des dessins originaux de Peter- dans le Première n°424.

Quel est le processus de travail et à quel moment entrez-vous dans la boucle ?
PETER : Mon boulot consiste à imaginer le design des nouveaux personnages. La première étape, pour moi, c’est de récupérer le script. Comme je travaille sur la franchise depuis le début, j’ai eu le droit de jeter un oeil sur l’une des toutes premières versions du scénario. À partir de là, j’ai potassé mes livres de science et j’ai regardé quels fossiles étaient encore disponibles pour créer de nouveaux personnages.
MIKE : Il ne doit plus en rester beaucoup...
PETER : Tu ne crois pas si bien dire ! Mine de rien, en quatre épisodes, on a pillé toutes les races d’animaux préhistoriques. (…) 
MIKE : Peter a une grande marge de manoeuvre, sur le casting comme sur le design. Même d’un point de vue stylistique, on ne lui a jamais demandé d’être trop « réaliste », par exemple.

Pourquoi ?
PETER : Un jour, j’ai demandé à un ami paléontologue quel était son personnage préféré de L’Âge de glace. Quand il m’a répondu Scrat, ça m’a vacciné, j’ai arrêté de me prendre la tête à propos du réalisme de la série.

Après avoir reconnu que les « Hyrax », nouvelles créatures de L’Âge de Glace 4, ressemblaient un peu aux Ewoks de Star Wars ("C’est marrant que tu dises ça parce que nous avions utilisé des cris d’Ewoks pour leur voix temporaire", expliquait alors le réalisateur), le duo avouait adorer la science-fiction. L’occasion de leur demander... si L’Âge de Glace 5 pourrait se passer dans l’espace !

MIKE : Peter est un trekkie.
PETER : « Était » serait le mot juste. Depuis dix ans, il n’y a plus aucune raison de s’intéresser à Star Trek.

Et le film de J.J. Abrams ?
PETER : (Gros silence.) ...

Vous ne voulez pas entamer cette conversation, on dirait.
PETER : Je veux même bien clore tout de suite le sujet. (Rire.)

Vous avez déjà fantasmé sur un crossover Scrat-Star Trek ?
PETER : Tu ne serais pas en train de m’envoyer un message subliminal, par hasard ?

Je me demande vraiment à quoi ressemblerait Scrat faisant un salut vulcain...
PETER : Ne pousse pas trop ta chance. (Rire.) À ça ?

 

Première

 

Vous êtes allés sous terre (L’Âge de glace 3), sur l’eau (L’Âge de glace 4)... La prochaine étape, c’est forcément l’espace, non ?
PETER : On a toujours glissé des indices sur les suites, parfois même de manière inconsciente. Dans le premier film, à un moment, le trio entre dans une grotte et découvre un T-Rex congelé et... un astronef. On entendait d’ailleurs en fond la musique de Star Trek. C’était de moi.
MIKE : L’animation est remplie de geeks.
PETER : Une vraie bande de gamins !

Trois ans plus tard, Scrat pointe effectivement le bout de son museau dans l’espace. Voici la vidéo :

 

 

L’Age de Glace 5 sera diffusé dimanche soir pour la première fois en clair sur TF1. Son pitch ? "La quête permanente de Scrat pour attraper son insaisissable noisette le catapulte dans l'espace, où il déclenche accidentellement une série d'événements cosmiques qui vont transformer et menacer le monde de l'Âge de Glace. Pour sauver leur peau, Sid, Manny, Diego et le reste de la bande vont devoir quitter leur foyer et embarquer dans une nouvelle aventure pleine de comédie, parcourant de nouvelles terres exotiques et rencontrant une galerie de personnages hauts en couleur."

Bande-annonce :