PA Photos/ABACA

"Je m’excuse auprès de tous ceux que j’ai embarrassés et à qui j’ai manqué de respect"

C’est l’info qui a une nouvelle fois secoué Hollywood. Morgan Freeman est à son tour accusé de harcèlement sexuel. Annoncé en fin de journée hier par CNN, le comédien n’a pas attendu pour réagir et a tenu à s’excuser de son comportement inadéquat, à travers les colonnes de Variety.

"Quiconque me connaît, ou a travaillé avec moi, sait que je ne suis pas quelqu’un qui se permettrait d’offenser ou de mettre quelqu’un mal à l’aise", a déclaré l’acteur. 

"Je m’excuse auprès de tous ceux que j’ai embarrassés et à qui j’ai manqué de respect - ce n’était pas mon intention."

Brad Pitt a menacé de mort Harvey Weinstein pour défendre Gwyneth Paltrow

CNN dévoile également que celui qui incarne Nelson Mandela, dans Invictus, aurait également commis plusieurs attouchements sur deux femmes. L’une d’entre elles, assistante de production, a déclaré que l’acteur de 80 ans a essayé à plusieurs reprises de lui tirer sa jupe. A l'heure actuelle, 16 personnes ont témoigné à CNN le comportement inadéquat de Morgan Freeman. Parmi elles, 8 sont victimes, 8 autres ont été témoins de scènes choquantes. Le média américain a mené l’enquête pendant des mois après qu’une de leur journaliste, Chloe Melas, a été victime de remarques inappropriées lors d’un junket à l’occasion de la promotion de Braquage à l'ancienne. Enceinte de 6 mois à ce moment là, cette dernière rapporte que Morgan Freeman lui a serré la main, avant de la regarder de haut en bas et de lui dire :"J'aurais bien aimé en être", puis "Tu es bonne". Pendant son investigation qu'elle co-signe avec An PhungChloe Melas a rencontré d’autres femmes qui ont subi le même traitement.

Cannes 2018 : le discours enflammé d'Asia Argento sur Harvey Weinstein

Sur les plateaux de cinéma, la personne qui a raconté sa mésaventure avec Morgan Freeman, a révélé qu’elle s’habillait de façon à ne pas être trop attirante aux yeux du comédien et subir des commentaires désobligeants.

La chasse au prédateurs sexuels a démarré en octobre dernier lorsque le célèbre producteur hollywoodien, Harvey Weinstein, a été accusé de nombreux harcèlements et viols par le New-York Times et The New-Yorker. Il a d’ailleurs décidé de se rendre à la justice américaine, ce vendredi.

Prochainement au Cinéma