Guillaume Canet dans Au nom de la terre
Diaphana

Le film d’Edouard Bergeon cumule plus de 800 000 spectateurs en deux semaines d’exploitation. (Source : Le Film Français)

Au nom de la Terre continue sa moisson. Adapté d’un documentaire retraçant la vie du père agriculteur de son réalisateur, Edouard Bergeon, ce drame agricole porté par un Guillaume Canet convaincant avec sa calvitie, sa salopette et ses bottes en caoutchouc, réalise quelques 366 063 entrées pour sa deuxième semaine en salles. Et cumule ainsi 837 742 tickets vendus depuis sa sortie.

Au nom de la terre : Canet, grand petit paysan [Critique]

En deuxième position, on retrouve Gemini Man d’Ang Lee. Véritable prouesse technique, ce film d’action futuriste porté par une double ration de Will Smith (celui-ci affronte son double plus jeune) a attiré 360 006 curieux lors de sa première semaine d’exploitation. A titre de comparaison, son dernier long-métrage, Un jour dans la vie de Billy Lynn, avait réalisé un score très faible de 8 269 places vendues. La faute à une sortie technique très discrète.

Gemini Man : la nouvelle vision du futur d’Ang Lee [critique]

De leurs côtés, Fabrice Luchini et Anaïs Demoustier se glissent tranquillement sur le podium avec Alice et le Maire. Cette comédie dramatique au tandem ravageur rassemble 274 523 spectateurs lors de ses sept premiers jours en salles.

Alice et le Maire : Fabuleux Luchini [Critique]

J’irai où tu iras, nouveau long-métrage du tandem Géraldine Nakache et Leïla Bekhti, traîne un peu la patte. Avec 228 843 tickets écoules, il s’agit de la pire première semaine d’exploitation de son auteure. A titre de comparaison : Nous York, sorti en 2012, avait fait 373 432 entrée, et Tout ce qui brille, son premier long-métrage en 2010, 386 771.

J’irai où tu iras : Tout ce qui vrille [Critique]

Enfin, à la cinquième place de ce Top, le film Downtown Abbey s’accroche envers et contre tous. Avec un cumul de 454 761 spectateurs en quinze jours, dont 181 315 cette semaine, la série britannique culte transposée sur grand écran continue à séduire ses aficionados.

Downton Abbey : Joutes royales [Critique]

Box-office français du 2 au 8 octobre 2019 :

 

Box-office français du 2 au 8 octobre 2019
Source : Le Film Français / ComScore

A lire aussi sur Première

Box-office France : Au nom de la terre trace son chemin

Les paysans d’Edouard Bergeon l’ont emporté face à Rambo et Downton Abbey.