7 clins d’œil bien cachés dans le teaser de Ready Player One

Ready Player One

Avez-vous vu Lara Croft et Duke Nukem ? Entendu Willy Wonka ?

La première bande-annonce de Ready Player One dure moins de 3 minutes, mais elle a assez d’"easter eggs" pour rendre fous les amateurs de jeux vidéo, de films et de comics des années 1980/1990. En reprenant le concept du livre à succès d’Ernest Cline (le créateur d’un univers virtuel y a caché des indices liés à la pop culture dans le but de léguer ses richesses au gagnant), Steven Spielberg peut s’amuser à multiplier les références (même s’il a juré de limiter celles liées à son propre travail). Certaines sont évidentes : Le Géant de Fer, la DeLorean de Retour vers le futur, Freddy Krueger, la moto d’Akira… D’autres demandent en revanche des arrêts sur images.

Le trailer de Ready Player One de Spielberg est à tomber par terre

Aviez-vous par exemple remarqué Lara Croft ? Gandalf ? L’Interceptor de Mad Max ? Et il n’y a pas que les visuels, qui cachent des clins d’œil à la pop culture. Ecoutez bien le trailer, et vous entendrez alors quelques notes de Charlie et la Chocolaterie (version 1971). Voici 7 clins d’œil très bien cachés de Ready Player One.

Ready Player One Batman

Batman s’invite avant même d’entrer dans l’OASIS
Quelques secondes avant que le héros du film, Wade/Parzival, ne plonge dans l’univers virtuel de l’OASIS, les références commencent. On peut par exemple voir un autocollant de Q-Bert dans sa planque, et un autre du logo de Batman sur son casque VR.

Ready Player One : Gremlins, Jaws et Cosmocats repérés sur le tournage

 

Ready Player One Harley Quinn et Deathstroke

Harley Quinn ouvre le bal
A peine une minute après le début de la vidéo, Wade entre dans le jeu, débarquant immédiatement dans une fête où il croise Harley Quinn au bras de Deathstroke. Deux personnages qui appartiennent à la Warner Bros (l'héroïne était récemment incarnée par Margot Robbie dans Suicide Squad). Les références ne font que commencer : parmi les danseurs volants de cette même scène se cache un Gandalf virevoltant. Oui, le sorcier du Seigneur des Anneaux.

Ready Player One Joust

Les autruches de Joust
Les clins d’œil se multiplient alors à une vitesse folle. Parfois évidents (Le Géant de Fer, la DeLorean de Retour vers le futur autour de la fontaine), parfois plus dur à repérer : le scorpion géant affronte par exemple… des autruches. Pas n’importe lesquelles : ce sont les personnages du jeu d’arcade Joust, qui a cartonné au début des années 1980 et est un élément important du livre.

60% du nouveau film de Steven Spielberg tourné en performance capture

 

Ready Player One Duke Nukem, Freddy

Duke Nukem passe à l’action
Le combat continue et l’on voit notamment un personnage de Halo (dont Spielberg devait produire une adaptation en série télé) tirer sur Freddy Krueger, le grand méchant de la saga horrifique. En arrière-plan apparaît furtivement Duke Nukem, personnage incontournable du jeu vidéo du même nom édité à partir de 1991.

 

Ready Player One Lara Croft

En voiture, Lara !
Le montage enchaîne avec la préparation des Sixers, ces joueurs professionnels qui sont très organisés pour se lancer dans la quête des indices au sein de l’OASIS. Une énorme course poursuite va démarrer et parmi les participants, on voit Dizzy de Gears of War discutant avec Lara Croft, qui est appuyée sur Christine, la voiture de Stephen King. Ça fait beaucoup d’éléments en un seul plan. Impossible de tout repérer sans mettre la vidéo sur pause.

Ready Player One Mad Max

Mad Max et Akira entrent dans la course
Le feu passe au vert, les joueurs peuvent s’affronter. Parmi eux, le plus repérable est Akira, sur sa moto rouge au logo d’Atari. Mais il y a aussi des clins d’œil à L’Agence tous risques ou à Mad Max : son Interceptor est visible un instant. Lors de la course spectaculaire, on verra aussi un anneau de Tron, et il y a même un plan de l’intérieur de la DeLorean. Mais, ça va vite, très vite. "Blink and you'll miss it."

Ready Player One, de Steven Spielberg : Une révolution en matière de réalité virtuelle ?

En avant la musique
Pour finir, le titre du film s’affiche et il est accompagné de quelques notes. Vous avez déjà entendu ça quelque part ? Absolument.  Dans la chocolaterie de Willy Wonka. Au cours de la scène "Pure Imagination", du film sorti en 1971, on entend ces quelques notes en boucle et Gene Wilder se met à chanter.

Avant cela, au cœur de la vidéo, le titre "Tom Sawyer", du groupe canadien Rush, rythme l’action. Plus qu’un clin d’œil, ce choix de chanson est directement tiré du livre d’Ernest Cline, où leur album 2112 est central.

 

Ready Player One Sacré Graal

En bonus le "Sacré Graal de la pop culture"
Il y a des indices partout, donc. Dans les images, le son et… les cartons. Steven Spielberg n’est par exemple pas présenté comme le réalisateur d’E.T. ou d’Indiana Jones. Ni même comme le producteur des Goonies ou de Retour vers le futur. Ce serait trop simple. Il apparaît ici comme un "cinematic game changer", quelqu’un qui a révolutionné les règles du jeu en matière de cinéma. L’auteur du roman est mentionné pour son livre surnommé "le Sacré Graal de la pop culture". Il y a sans doute un clin d’œil, ici, car le film des Monty Python est ouvertement cité dans le roman Ready Player One.

Les 2 minutes 36 de cette première bande-annonce sont donc intenses. Les prochaines vidéos devraient contenir au moins autant de références à la pop culture. Il reste encore énormément de choses à découvrir au sein de l’OASIS, notamment les différentes planètes et leurs vaisseaux. Ready Player One sortira le 28 mars 2018.

Plus d’infos sur les révélations du week-end dans notre dossier Comic-Con


PROCHAINEMENT AU CINÉMA

Premiere en continu

Le guide des sorties

Nos top du moment

Actuellement en kiosque

Nos dossiers du moment

Bandes-annonces

Les bourreaux meurent aussi
Chérie, je me sens rajeunir
le bonhomme de neige