DR

The Woman Who Left (Ang Babaeng Humayo), un drame philippin de 3h46, remporte le Lion d'or.

Le jury de la 73e Mostra de Venise présidé par Sam Mendes a décerné le Lion d'or au film du cinéaste philippin Lav Diaz, The Woman Who Left (Ang Babaeng Humayo), un drame de revanche et de rédemption de 3h46. Il y a à peine plus de six mois, le même Lav Diaz présentait à Berlin Berceuse pour un sombre mystère, fresque colossale de plus de 8h. Dans son deuxième film de 2016, le cinéaste philippin explore la cruauté et l'absurdité de l'existence en filmant le combat intérieure d'une institutrice accusée à tort d'un meurtre, qui lui a valu 30 ans d'enfermement.

Les Etats-Unis dominent par ailleurs ce palmarès avec Tom Ford et son Nocturnal Animals, Emma Stone pour son rôle dans La La Land et le scénariste de Jackie. La France est, elle, représentée par Paula Beer, qui repart avec un prix d'interprétation pour Frantz de François Ozon (actuellement à l'affiche).

Voici le reste du palmarès :

Lion d'argent - Grand Prix du jury : Nocturnal Animals de Tom Ford
Lion d'argent du meilleur réalisateur : ex aequo pour Andrei Konchalovsky (Paradis) et Amat Escalante (La region salvaje)
Coupe Volpi du meilleur acteur : Oscar Martinez pour El Ciudadano Ilustre
Coupe Volpi de la meilleure actrice : Emma Stone pour La La Land de Damien Chazelle
Prix du meilleur scénario : Noah Oppenheim pour Jackie de Pablo Larrain
Prix spécial du jury : The Bad Batch d'Ana Lily Amirpour (réalisatrice de l'étonnant film de vampires A Girl Walks Home Alone at Night)
Prix Marcello Mastroianni du meilleur espoir : Paula Beer pour Frantz de François Ozon

Paula Beer, la révélation de Frantz de François Ozon

A lire aussi sur Première