Date de sortie 22 septembre 2021
Durée 90 mn
Réalisé par Patrick Imbert
Avec Benjamin Egner , Mathias Casartelli , Antoine Lelandais
Scénariste(s) Patrick Imbert, Magali Pouzol
Distributeur Wild Bunch Distribution
Année de production 2020
Pays de production France, LUXEMBOURG
Genre Film d'animation
Couleur Couleur

Synopsis

A Katmandou, le reporter japonais Fukamachi croit reconnaître Habu Jôji, cet alpiniste que l'on pensait disparu depuis des années. Il semble tenir entre ses mains un appareil photo qui pourrait changer l'histoire de l'alpinisme. Et si George Mallory et Andrew Irvine étaient les premiers hommes à avoir atteint le sommet de l'Everest, le 8 juin 1924 ? Seul le petit Kodak Vest Pocket avec lequel ils devaient se photographier sur le toit du monde pourrait livrer la vérité. 70 ans plus tard, pour tenter de résoudre ce mystère, Fukamachi se lance sur les traces de Habu. Il découvre un monde de passionnés assoiffés de conquêtes impossibles et décide de l'accompagner jusqu'au voyage ultime vers le sommet des dieux.

Offres VOD de Le Sommet des Dieux

UniversCiné SD HD UniversCiné 4.99 € Louer 9.99  € Acheter
PREMIEREMAX HD PREMIEREMAX 4.99 € Louer 11.99  € Acheter
VIVA HD VIVA 4.99 € Louer 11.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 3.99 € Louer 13.99  € Acheter
CANAL VOD SD HD CANAL VOD 4.99 € Louer 13.99  € Acheter
ARTE Boutique HD ARTE Boutique 4.99 € Louer 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Le Sommet des Dieux

Critiques de Le Sommet des Dieux

  1. Première
    par Sylvestre Picard

    Fukamachi, photographe japonais, enquête sur Habu, une légende déchue de l'alpinisme nippon qui détient un appareil photo des années 20 renfermant peut-être le secret de la conquête de l'Everest. Mais Habu possède aussi son lot de sombres secrets... Adapter le foisonnant et passionnant manga alpin de Jirō Taniguchi en film était un sacré défi, aussi bien visuellement que narrativement : le réalisateur Patrick Imbert, connu pour s'adapter au trait des œuvres d'origine (Ernest et CélestineLe Grand méchant renard), s'éloigne intelligemment du trait de l'auteur (et de la densité du récit) pour donner dans l'épure sobre. Une sorte de version ligne claire de la BD d'origine, qui recherche moins la sensation du vertige que celle de la tension pure. Et en fin de compte, c'est très impressionnant.

Dernières News sur Le Sommet des Dieux

César 2022 : les pronostics et les coups de cœur de Première

Qui va succéder à Albert Dupontel, grand vainqueur de la cérémonie l’an passé avec Adieu les cons ? Le jeu est cette année extrêmement ouvert