Toutes les critiques de Le Grand Jour

Les critiques de Première

  1. Première
    par Damien Leblanc

    Pascal Plisson reprend le principe de son documentaire "Sur le chemin de l’école", qui a rencontré un vif succès en 2013 : deux filles et deux garçons vivant dans différents pays (Cuba, Inde, Mongolie et Ouganda) sont filmés en parallèle. Il ne s’agit plus pour les enfants de braver la route difficile qui mène à l’école, mais de se préparer à un moment crucial (un combat de boxe, une audition ou un concours) qui déterminera la suite de leur existence. Si la trame du film entend ménager un certain suspense, cet ensemble d’images prônant le dépassement de soi souffre d’une forme peu audacieuse et d’un point de vue sans grande originalité, qui se contente d’exposer la souffrance nécessaire à la réalisation des rêves.

Les critiques de la Presse

  1. Metro
    par Marilyne Letertre

    Ce nouveau long-métrage est aussi touchant qu’il est éducatif.

  2. 20 Minutes
    par Caroline Vié

    Ces gamins déterminés à prendre leur existence en mains devraient connaître un succès similaire aux écoliers de "Sur le chemin de l’école". Ils sont faits du même bois, celui avec lequel on bâtit sa propre réussite.

  3. Metronews
    par Marilyne Letertre

    Ce nouveau long-métrage est aussi touchant qu’il est éducatif.

  4. 20 Minutes
    par Caroline Vié

    Ces gamins déterminés à prendre leur existence en mains devraient connaître un succès similaire aux écoliers de Sur le chemin de l’école. Ils sont faits du même bois, celui avec lequel on bâtit sa propre réussite.

  5. A voir à lire
    par Emmanuel Kalifa

    l n’était pas utile pour Pascal Plisson d’apporter à son œuvre un tel sentimentalisme, d’autant que l’ensemble du film surfe sur un tsunami de pudeur, ce qui apporte un contraste malvenu.

  6. StudioCiné Live
    par Laurent Djian

    D'une sincérité touchante, même si toutes les histoires ne se valent pas.

  7. Télérama
    par Frédéric Strauss

    La volonté de réussir est un beau sujet, aussi important qu'émouvant. Pascal Plisson a seulement le tort d'en simplifier les enjeux.

  8. Le Monde
    par Noémie Luciani

    Cette nouvelle épopée n’est pas plus subtile que la précédente, mais dotée des mêmes vertus galvanisantes – qu’on aurait tort de négliger en cette rentrée scolaire.

  9. StudioCiné Live
    par Laurent Djian

    D'une sincérité touchante, même si toutes les histoires ne se valent pas. 

  10. Télérama
    par Frédéric Strauss

    La volonté de réussir est un beau sujet, aussi important qu'émouvant. Pascal Plisson a seulement le tort d'en simplifier les enjeux.

  11. Le Monde
    par Noémie Luciani

    Cette nouvelle épopée n’est pas plus subtile que la précédente, mais dotée des mêmes vertus galvanisantes – qu’on aurait tort de négliger en cette rentrée scolaire.