Date de sortie 16 février 2022
Durée 102 mn
Réalisé par Fabien Gorgeart
Avec Mélanie Thierry , Lyès Salem , Félix Moati
Scénariste(s) Fabien Gorgeart
Distributeur Le Pacte
Année de production 2021
Pays de production France
Genre Drame
Couleur Couleur

Synopsis

Anna, 34 ans, vit avec son mari, ses deux petits garçons et Simon, un enfant placé chez eux par l’Assistance Sociale depuis l’âge de 18 mois, qui a désormais 6 ans. Un jour, le père biologique de Simon exprime le désir de récupérer la garde de son fils. C’est un déchirement pour Anna, qui ne peut se résoudre à laisser partir celui qui l’a toujours appelée "Maman".

Offres VOD de La Vraie famille

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de La Vraie famille

Critiques de La Vraie famille

  1. Première
    par Thierry Chèze

    Depuis sa première projection à Angoulême d’où il est reparti, couronné du Prix du jury et de la meilleure actrice, La Vraie famille croule sous les récompenses au fil des festivals où il a été invité.  Et ce n’est que justice. On avait découvert son réalisateur Fabien Gorgeart en 2017 avec Diane a les épaules où Clotilde Hesme campait une jeune femme qui portait l’enfant d’un couple d’amis. La famille constitue son thème de prédilection. Mais il hisse le niveau avec son deuxième long où il met cette fois- ci en scène une famille d’accueil qui, après six ans passés parmi eux, va voir le petit garçon qu’ils avaient accueilli à 18 mois repartir vivre avec son père biologique. Avec le déchirement inévitable que cela implique. Gorgeart évite ici tous les pièges posés sur sa route. Celui d’un film qui se limiterait à son seul sujet où le sociétal primerait sur le cinéma au point de l’étouffer. Celui d’un sujet si personnel (sa famille était aussi une famille d’accueil) qu’il aurait eu du mal à tendre vers un propos plus universel. Celui d’un récit manichéen divisant son personnage en bons et méchants. La Vraie famille est précisément l’inverse : un petit bijou d’écriture tant dans la manière dont avance son intrigue que dans la psychologie de ses personnages. Humains, terriblement humains, avec tout cela implique de générosité et d’égoïsme mêlés. Gorgeart n’explique rien et on comprend tout. Il ne justifie aucune position qu’on peut trouver violente car il laisse les personnages aller au bout de leur logique. Et son casting épouse avec superbe cet art de la subtilité.

Dernières News sur La Vraie famille

La vraie famille: Portrait tout en subtilité d'une famille d’accueil [critique]

Le nouveau film du réalisateur de Diane a les épaules. Une réussite portée par un remarquable trio : Mélanie Thierry- Lyes Salem- Félix Moati