Toutes les critiques de L'Antre de la folie

Les critiques de Première

  1. Première
    par Eric Libiot

    Si vous voulez dormir au cinéma, n'allez pas voir ce film. Après un détour par la comédie fantastique, John Carpenter revient à ses première amours, le film qui fout la trouille, celui où on s'agrippe au bras de son(sa) voisin(e), celui qui vous prend là et ne vous lâche plus. (...) Sa mise en scène est d'une efficacité redoutable, sans une seule faute de goût, et Sam Neil, sobre comédien, le reste. Ce qui est exactement ce qu'il fallait faire, bravo Sam. D'autant qu'il ne pouvait guère rivaliser avec Jurgen Prochnow, as Sutter Cane, le plus beau salaud actuel du cinéma, qui n'aime rien moins que de charger à mort le moindre haussement de sourcil. Bonne nuit.