Toutes les critiques de I am Greta

Les critiques de Première

  1. Première
    par Thierry Chèze

    Enfant gâtée manipulée pour les uns, voix essentielle pour les autres, Greta Thunberg est clivante depuis son surgissement avec sa grève scolaire pour le climat. Nathan Grossman n’échappe pas à cette règle. Son camp est clair d’emblée : les pro- Greta. Mais son docu ne cherche pas pour autant à faire de la retape. Son intérêt est ailleurs, dans la plongée au cœur du réacteur puisqu’il la suit depuis bien avant sa médiatisation fulgurante. I am Greta apporte donc le contre- champ de ces images devenues virales (la rencontre avec Emmanuel Macron, son « How I dare you ? » lancé aux Nations- Unies…) comme ses fous rires face aux critiques agressives qu’elle reçoit. Plus que l’activiste, I am Greta, mis en images avec soin, raconte l’enfant solitaire qu’elle a été, incapable de communiquer hors du cercle de sa famille et la jeune femme qu’elle est devenue, qui comme toute ado, se prend la tête avec ses parents. Plus qu’un documentaire, un document