Titre original Hirune Hime : Shiranai Watashi no Monogatari
Date de sortie 12 juillet 2017
Durée 110 mn
Réalisé par Kenji Kamiyama
Scénariste(s) Kenji Kamiyama
Distributeur EuroZoom
Année de production 2017
Pays de production Japon
Genre Film d'animation
Couleur Couleur

Synopsis

Morikawa, une adolescente qui vit à Okinawa, s'ennuie à l'école et passe son temps à rêver. Notamment de Heartland, un monde à la fois futuriste et médiéval, où elle est une princesse emprisonnée pour sorcellerie. Ancien, le nom de son personnage rêvé, a en effet le pouvoir de donner vie aux objets grâce à une tablette magique. Dans le monde réel, Morikawa a perdu sa maman et est élevée par son père Momotaro, un homme mutique qui passe la majeure partie de son temps dans son garage à réparer et à modifier des voitures. L'existence de Morikawa bascule quand il est arrêté par la police. Avec son ami Morio, elle va tenter de le libérer...

Offres VOD de Hirune Hime : rêves éveillés

UniversCiné SD HD UniversCiné 2.99 € Louer 9.99  € Acheter
FilmoTV HD FilmoTV 2.99 € Louer 9.99  € Acheter

Toutes les séances de Hirune Hime : rêves éveillés

Dernières News sur Hirune Hime : rêves éveillés

Hirune Hime : Anime action

Une grande aventure steampunk en forme de course-poursuite estivale avec des héros lycéens.

Photos de Hirune Hime : rêves éveillés

Critiques de Hirune Hime : rêves éveillés

  1. Première
    par Sylvestre Picard

    On va être honnêtes. On hésite un peu à vous raconter l’histoire de Hirune Hime – Rêves éveillés, tant l’efficacité de l’expérience repose sur la fraîcheur et l’innocence. La fraîcheur de la découverte, l’innocence des sentiments. L’excitation d’une aventure estivale. Cela va être dur d’écrire une critique en respectant ce principe, donc, sachez quand même qu’il y a de la magie, des robots géants, un univers steampunk, une courageuse lycéenne, le tout dans une construction gigogne qui autorise des revirements scénaristiques surprenants autour d’une course-poursuite et de secrets industriels...

    Art de l’ellipse

    On en a déjà trop dit, sans doute (en plus, ça nous arrange, car le film est difficilement résumable). L’art de l’ellipse de Hirune Hime... est remarquable tant il parvient à maintenir en éveil le spectateur dans un jeu constant entre satisfaction et manque. Kenji Kamiyama a fait ses armes sur Jin-Roh – La Brigade des loups ou encore sur l’excellente série animée Ghost in the Shell – Stand Alone Complex, Solid State Society. Loin de la SF hardcore riche en métaux lourds, Hirune Hime – Rêves éveillés commence aussi légèrement qu’une veille de vacances avant de s’achever dans la précipitation d’un mélo familial. Le plaisir de la découverte reste immense : le film recèle en son coeur une leçon sur la créativité en tant que pouvoir magique (sans jamais être aussi mièvre que cette phrase-là), et c’est ce souvenir qui nous restera.