Leos Carax
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le réalisateur de Mauvais Sang et des Amants du Pont Neuf fête aujourd’hui ses soixante ans.

Né le 22 novembre 1960, Leos Carax se passionne pour le cinéma dès son enfance. Etudiant le cinéma à l'université de la Sorbonne Nouvelle, à Censier, il tourne un court métrage en 1980, Strangulation Blues, qui est remarqué pour sa poésie urbaine. Dès 1984, il réalise son premier long métrage, Boy Meets Girl, un hommage au cinéma muet avec Juliette Binoche et Denis Lavant. Couronné par le César du meilleur premier film, il est dans les années 80 un réalisateur montant. En fabriquant de véritables moments de cinéma, Leos Carax créent ses propres mythes qui marquent par leur intensité, appuyée son utilisation de la musique. Tous ceux qui ont vu Mauvais sang ne peuvent écouter "Modern Love" de David Bowie sans associer l’image d’un Denis Lavant, son alter ego à l’écran, fiévreux, entrainé par une sorte de course dansante. Boy Meets girls comme Mauvais sang, propulsent le jeune réalisateur au zénith du cinéma français à un moment ou le celui-ci peine à se réinventer. Jonglant entre l’énergie de son époque et les références du passé (Jean-Luc Godard, Cocteau ou encore Hergé), il marque son temps.

Dix chansons de David Bowie au cinéma

Toutefois, Leos Carax jouit aussi d’une image fantasmagorique. Son absence et son silence ont été remarqués, chaque film sorti est un "grand retour" depuis Les Amants du Pont Neuf, comme pour Holy Motors qui sortait en salle après treize longues années de silence, en 2012. La "légende Carax" s'explique par la rareté de ses films autant sur leur forme que sur leur nombre. La filmographie du réalisateur se compose uniquement de cinq long métrages en 36 ans de carrière : Boy Meets Girl (1984), Mauvais Sang (1986), Les amants du pont Neuf (1991), Pola X (1999) et Holy Motors en 2012, même s'il a aussi mis en scène une poignée de courts.

 

 

Sans surprise, son prochain film, qui devait être présenté en avant-première au festival de Cannes cette année, est à son tour très attendu. Annette est la première œuvre musicale de Leos Carax, qui met en vedette la musique originale du groupe de rock Sparks, célèbre dans les années 70 et plus particulièrement sur l’histoire de deux amants interprétés par Adam Driver et Marion Cotillard qui confiait avoir eu un réel coup de foudre pour le film : « J’ai lu le scénario et j’ai été impressionnée par sa singularité mais surtout par une profondeur difficile à décrire. Le génie poétique de Carax et son imagination débordante m’ont attiré

Quant à Russel Mael, l’un des partenaires de Sparks, il aurait confié à Consequence of Sound que le film serait une seule grande chanson, le rapprochant ainsi au genre de l’opéra rock : “Adam Driver est vraiment spectaculaire dans le film. Tout est chanté, tous les dialogues, 95 % sont chantés d'une certaine manière, mais d'une manière qui est stylistiquement fidèle à la sensibilité de Sparks.”

La chanteuse Angèle avec Adam Driver et Marion Cotillard dans le prochain Leos Carax