DR
Télé 7 Jours
Télé 7 Jours
Télé 7 Jours
Télé 7 Jours
Télé 7 Jours
Télé 7 Jours
Télé 7 Jours
Télé 7 Jours
Télé 7 Jours
Télé 7 Jours
Télé 7 Jours
Télé 7 Jours
Télé 7 Jours

PHOTOS - Télé 7 Jours a 50 ans : La naissance du magazine

Télé 7 Jours a 50 ans

<strong>En 2010, Télé 7 Jours célèbre ses 50 ans ! Revivez 50 ans de télévision à travers le magazine de référence de la télévision lu par plus de 6 millions de lecteurs par semaine !</strong>Dans les années 1950, les Français disposent d?une seule chaîne de télévision, la RTF, qui émet, en noir et blanc, de 12h30 à 13h30 et de 19h15 jusqu?aux alentours de 23 heures. Les émissions s?appellent <em>Trente-six Chandelles, La Piste aux Etoiles, Cinq Colonne à la Une.</em> Près d?un million de foyers possèdent un téléviseur, mais il n?existe pas de magazine de programmes télé. Le 7 mars 1960 paraît le premier numéro de <em>7 Jours Télé 60</em>, qui sera bientôt rebaptisé <strong>Télé 7 Jours</strong>. L?hebdo succède à <em>Télé 60</em>, un magazine spécialisé dans les programmes radio.<em> </em>Peu de couleur, sauf en couverture et pour quelques pages intérieures. Le programme d?un jour de semaine tient bien souvent sur une seule page ! L?hedomadaire trouve vite ses marques et se focalise sur l?univers de la télévision : les animateurs ? Pierre Bellemare, Claude Darget, Catherine Langeais ? sont « peopolisés » et remplacent vite les comédiens en couverture. Les programmes sont décortiqués, le lecteur est invité à visiter les coulisses de ses émissions favorites. A Noël 1960, <strong>Télé 7 Jours</strong> compte déjà 300 000 fidèles.Découvrez les premiers numéros de <strong>Télé 7 Jours</strong> en images !

Claude Darget

Claude Darget est une célèbre figure de l'époque, symbole de la liberté de ton d'alors. Présentateur entre autre du magazine 819 lignes, il a toujours fait preuve d'une totale indépendance... ce qui ne plaisait pas toujours au pouvoir...

Un plateau télé 3 étoiles

C?est <strong>Raymond Oliver</strong>, propriétaire du Grand Véfour à Paris (trois étoiles au <em>Michelin</em>), qui s?est mis aux fourneaux pour ce festin digne d?un prince : ?uf cocotte en gelée ? Salade quimperlaise - Ballotine de volaille duc de Chartres - Riz composé - Poires « Véfour ». On est loin de la cannette de Kro et du paquet de chips. Notez bien ce conseil du chef : « Etudiez l?éclairage. Dans le noir, rien n?est savoureux » (N° 26, 17 septembre 1960)

Les 3 "Pierre"

La télé française doit beaucoup à ce trio de Pierre : Desgraupes, Dumayet et Lazareff. Le credo "informer, instruite et divertir" est affirmé. (N°32, 29 octobre 1960)

Jacqueline Huet

Réelles vedettes de la télé d'alors, les speakerines occupent le haut de l'affiche....(N°17 16 juillet 1960)

Daniel Sorano

Le théâtre à la télé, très en vogue, était un genre de référence. Ici, Daniel Sorano interprète Cyrano.(N°40, du 24 décembre 1960)

La TV peut faire gagner une élection...

« La victoire de Kennedy, c?est la victoire de la Télévision ; sans elle, il n?avait pratiquement aucune chance ; sans elle, Richard Nixon l?aurait emporté », souligne l?article, qui règle son compte au candidat malchanceux en une légende assassine : « « Nixon : mauvais maquillage » (N° 35, 19 novembre 1960)

Des pages people...

?où l?on découvre les animateurs vedettes « quand ils sont de l?autre côté de l?écran ». Pierre Sabbagh et Catherine Langeais, « ont choisi un récepteur futuriste » et « regardent la TV enfoncés dans le moelleux confort d?un divan ». (N° 30, 15 octobre 1960)

Quand un manant épouse une princesse

Le mariage de Tony, « le petit photographe de Pimlico », et de Margaret, la s?ur cadette d?Elisabeth II, est diffusé en Eurovision. Le couple se dira oui devant les téléspectateurs de treize pays. (N° 6, 30 avril 1960)

Pierre Bellemare

Déjà, <strong>Pierre Bellemare</strong> faisait le Une de l'hebdomadaire !(N°24, 3 septembre 1960)

Des idées fumeuses

De quoi laisser rêveurs les derniers fumeurs? Si on recommande de se limiter à cinq cigarettes par jour, on évoque les « nombreux avantages » du tabac et c?est à peine si ses répercussions sur la santé sont évoquées (« On tousse ?»). Et si l?on veut conserver sa beauté, il y a « trois points à surveiller de près : vos dents, votre haleine, vos doigts ». (N° 34, 12 novembre 1960)

Les enfants et la télé...

Quelques conseils à méditer : « Observez le temps que les enfants passent devant le poste » : « Ne les laissez pas seuls? de même qu?on ne laisse pas un bébé jouer avec des allumettes » ; « L?enfant qui regarde la TV en déjeunant se tient mal. ». Conclusion : « Attention au yeux » ! ( N°2, 2 avril 1960)

Léon Zitrone

Pilier de la télé déjà, Léon Zitrone ne pouvait qu'occuper la Une de Télé 7 Jours !(N°12, 11 juin 1960)

En 2010, Télé 7 Jours célèbre ses 50 ans ! Revivez 50 ans de télévision à travers le magazine de référence de la télévision lu par plus de 6 millions de lecteurs par semaine !Dans les années 1950, les Français disposent d’une seule chaîne de télévision, la RTF, qui émet, en noir et blanc, de 12h30 à 13h30 et de 19h15 jusqu’aux alentours de 23 heures. Les émissions s’appellent Trente-six Chandelles, La Piste aux Etoiles, Cinq Colonne à la Une. Près d’un million de foyers possèdent un téléviseur, mais il n’existe pas de magazine de programmes télé. Le 7 mars 1960 paraît le premier numéro de 7 Jours Télé 60, qui sera bientôt rebaptisé Télé 7 Jours. L’hebdo succède à Télé 60, un magazine spécialisé dans les programmes radio. Peu de couleur, sauf en couverture et pour quelques pages intérieures. Le programme d’un jour de semaine tient bien souvent sur une seule page ! L’hedomadaire trouve vite ses marques et se focalise sur l’univers de la télévision : les animateurs — Pierre Bellemare, Claude Darget, Catherine Langeais — sont « peopolisés » et remplacent vite les comédiens en couverture. Les programmes sont décortiqués, le lecteur est invité à visiter les coulisses de ses émissions favorites. A Noël 1960, Télé 7 Jours compte déjà 300 000 fidèles.Découvrez les premiers numéros de Télé 7 Jours en images !