DR

Aujourd'hui dans les pages du quotidien le Parisien, certains passagers du Bus, la nouvelle émission sur M6, font part de leur mécontentement quant au déroulement du programme. Après l'Amour est dans le pré en début de semaine, la sixième chaîne doit donc essuyer, une nouvelle fois, des critiques.

Lancée le 23 juillet dernier,  Le Bus, la nouvelle émission de M6, est loin de faire un carton. Pourtant original, le programme n'apporte pas le succès escompté à la chaîne. En effet, si les audiences ont démarré correctement, elles ont progressivement chuté pour se stabiliser récemment à 700 000 téléspectateurs en moyenne. Le programme est donc bien loin de faire de l'ombre aux autres chaînes.En plus de ces audiences décevantes, le Parisien révèle aujourd'hui une interview de certains participants du Bus et le moins que l'on puisse dire, c'est que les passagers sont vraiment mécontents. Une très mauvaise passe pour la 6 qui doit déjà essuyer les vives critiques de certains participants de leur émission culte L'amour est dans le pré. Rappelons que Le Bus rassemble 7 tandems qui ne se connaissent pas pour parcourir l’Europe pendant plusieurs semaines. Ils feront la découverte de 35 villes avec des visites et des activités locales organisé par un guide professionnel. Mais si le programme paraît idyllique, dans la pratique, ce n'est pas tout à fait le cas. Passagers du bus, Julien et Sophie n'ont pas hésité à se plaindre des conditions du jeu. "A défaut, d'avoir vraiment vu les paysages on a surtout vu l'intérieur du bus" explique Julien avant d'ajouter qu'ils devaient souvent attendre "deux ou trois heures à l'intérieur du véhicule à l'arrêt (...) le temps que les cameramen se mettent en place". Ce qui est montré à l'écran semble bien loin de la réalité. Par exemple, le passage où en Slovénie, les passagers sont filmés en train de se distraire dans les rues de la capitale ne serait qu'un leurre pour les téléspectateurs. Julien confie: "En fait, on nous a fait sortir du car, marcher sur la place centrale, et puis on est remontés, direction l'hôtel." Matthieu Bayle, directeur des programmes de la société de production Studio 89 avoue même "le planning était très chargé (...) on ne pouvait pas laisser carte blanche aux candidats dans les pays." Mais ce n'est pas tout puisque les candidats, comme dans la plupart des programme de télé réalité, se plaignent du montage qui selon eux fait "la part belle aux tensions et aux engueulades" alors qu'en fait "il y avait surtout de la rigolade." Un nouveau coup dur pour M6 qui en prend encore une fois pour son grade.