DR

France 4 diffusera ce soir à 20h35 "La rage et la passion", un documentaire qui montre un homme entraînant à la boxe des jeunes du quartier d'Aubervilliers, aussi bien filles que garçons.

France 4 diffuse ce soir La rage et la passion, un documentaire sur des jeunes du quartier d'Aubervilliers qui s'initient à la boxe. Avec sa voix fluette, ses grands yeux noirs et ses 49 kg, Sarah Ourahmoune évoque plus volontiers une biche qu’une tigresse. À 30 ans, elle est pourtant l’une des pugilistes françaises amateurs les plus redoutées sur un ring. Et l’une des héroïnes du documentaire en deux parties que Jean-Pierre Armanet consacre au Boxing Beats, le club de boxe d’Aubervilliers. Athlète hors pair (championne du monde en 2008, vice championne d’Europe en 2011 et septuple championne de France), Sarah a aussi une tête bien faite. La boxeuse a intégré Sciences Po Paris par le biais de la Fondation Lagardère qui permet à des sportifs de haut niveau de suivre un cursus universitaire.Un beau parcours pour cette jeune femme venue à la boxe anglaise par hasard. "J’ai débuté par le taekwondo mais, à l’âge de 14 ans, quand mes parents ont déménagé, j’ai dû chercher une autre salle et je suis tombée sur le club de boxe d’Aubervilliers. Saïd, mon entraîneur actuel m’a convaincue d’essayer." Éliminée par une Bulgare lors des récents championnats du Monde en Chine, elle n’a pu se qualifier pour les JO de Londres. Grosse déception ! Mais, cette battante sait positiver. "Si la qualification était la cerise sur le gâteau, il reste appétissant", nous confie celle qui s’est vu décerner la Légion d’honneur, au printemps dernier, pour sa carrière sportive et son action auprès des enfants déficients mentaux. Hacène Chouchaoui de Télé 7 Jours