DR Youtube The Late Show

Si dans MacBeth, l'actrice parle la langue de Shakespeare, la langue de Molière reste avant tout sa langue maternelle et aux Etats-Unis, le français est une langue jugée très élégante. Démonstration.

L'élégance et le raffinement français nous sont enviés à travers les frontières.

Invitée du Late Show de Stephen Colbert, en pleine promotion de son dernier long-métrage, MacBeth de Justin Kurzel avec Michael FassbenderMarion Cotillard a tenté de prouver que la langue française permet de donner des allures "élégantes", "sexy" et "profondes" à des phrases ordinaires, comme le pense le présentateur de l'émission.

Ainsi, pendant trois minutes hilarantes, l'actrice frenchy déclame les pires banalités et vulgarités, en français, avec un béret parisien et une baguette, pour prouver la haute distinction du français.
Et visiblement, Outre-Atlantique raconter en français "Ne carresse pas ma belette, elle a la rage", "Mais qui a pété ici" ou "Je n’ai aucune idée de ce qu’il se passe à la fin d’Inception" (référence à son rôle dans le film de Christopher Nolan), est hilarant mais sexy, surtout.

 

L'histoire de MacBeth : Lecture viscérale de la tragédie la plus célèbre et captivante de Shakespeare, celle d’un vaillant guerrier, autant que chef charismatique, se déroulant sur les champs de bataille au milieu des paysages de l’Écosse médiévale. Macbeth est avant tout l’histoire d’un homme abîmé par la guerre qui tente de reconstruire sa relation avec son épouse bien-aimée, tous deux aux prises avec les forces de l’ambition et du désir.

La bande-annonce de MacBeth :  

 

A lire aussi sur Première

Marion Cotillard raconte sa première audition américaine

"Merci l'amour, merci la vie… C'est vrai qu'il y a des anges dans cette ville de Los Angeles", s'exclamait Marion Cotillard, en recevant pour La Môme en février 2008 l'Oscar de la Meilleure Actrice, Depuis son american dream continue. Aujourd'hui, pour W Magazine, la Française revient avec émotion sur sa première audition hollywoodienne.