Thomas Menant, l'éleveur de chevaux de la 8e saison de L'amour est dans le pré, a été condamné à 3000 euros d'amende pour abandon d'animal, révèle aujourd'hui Le courrier picard.

On ne sait pas où il en est aujourd'hui niveau coeur, mais avec la justice, l'histoire de Thomas Menant se termine mal. L'éleveur de la Somme, vu dans la dernière saison de L'amour est dans le pré, a été condamné à 3000 euros d'amende pour abandon d'animal, rapporte aujourd'hui Le courrier picard.L'éleveur de chevaux était accusé par une association locale de protection des animaux de "sévices graves" et "d'actes de cruauté envers un animal". Il lui était reproché d'avoir laissé agoniser un cheval pendant 2 jours alors qu'il aurait dû l'euthanasier. Pour sa défense, Thomas affirmait jusqu'ici dans les médias: "C'était un poulain de 8 mois atteint de myopathie atypique. Il était couché, sa respiration était lente. Je n'ai pas mis une bâche sur lui mais une couverture, afin qu'il ait chaud. Je savais que ce n'était plus que l'histoire de quelques heures." Et d'ajouter qu'il était contre l'euthanasie: "On n'autorise pas l'euthanasie des gens, pourquoi j'euthanasierais mes chevaux?". Absent au moment du décès de l’animal, Thomas, qui était "en formation professionnelle à Paris" et non pas en tournage pour l’Amour est dans le pré comme certains l’avançaient, affirmait donc avoir fait le nécessaire pour son cheval. Mais la justice en a décidé autrement. Le tribunal a toutefois requalifié l'affaire en accusant l'éleveur "d'abandon d'animal" et non "d'actes de cruauté". L'éleveur trentaine échappe aux 6 mois de prison avec sursis mais devra, outre les 300 euros d'amende, verser 300 euros à chacune des sept parties civiles.