Interrogé ce matin sur Europe 1, le directeur des rédactions de l’Equipe a exprimé sa colère après le démontage, le 13 août dernier, d’un des plateaux de L’Equipe TV par des handballeurs français qu’il qualifie de "voyous".

Après être totalement passée à côté de l’Euro en janvier 2012, l’Equipe de France masculine de handball a pris sa revanche le 12 août dernier en remportant le tournoi olympique face à la Suède. Si leur victoire a fait la une de l’actualité, leur troisième mi-temps très arrosée fait elle aussi parler les médias et crée la polémique. Invités de l’Equipe TV, certains joueurs se sont en effet livrés à un véritable démontage du plateau. Ils auraient ainsi occasionné, selon le Parisien, près de 20 000 euros de dégâts.Interrogé ce matin sur Europe 1, Fabrice Jouhaud, le directeur des rédactions de l’Equipe, n’a pas caché sa colère face à ce dérapage : "Ce n'est pas tant le plateau qui pose problème c'est ce qu'il y a derrière. C'est cette espèce de bonne conscience qui entoure une partie de cette équipe, de son entraîneur et de quelques joueurs qui se font passer pour des grands héros et des gens pleins de morale et qui en fait se comportent comme des voyous et usent de la menace. Les pauvres choux, on a un peu évoqué les difficultés après un match perdu et ils ont pas l'habitude."Fabrice Jouhaud n’est pas le seul à pointer du doigt les conséquences de la troisième mi-temps des handballeurs français. Pierre Salviac a ainsi déclaré sur Twitter : "Quand je vois ce qu'ont fait nos handballeurs du studio de L'EquipeTV, je me dis que finalement ce ne sont que des hommes de main. La seule excuse c’est qu’ils ne doivent pas connaitre le prix d’un décor TV. Quand ils vont recevoir la facture… Puisqu'ils se croient tout permis, je me permets de rappeler aux handballeurs qu'ils ne sont que les experts d'un sport essentiellement européen."Pierre Ménès n’a, lui non plus, pas mâché ses mots dans un message publié sur Twitter : "Les handballeurs beurrés comme des petits LU qui détruisent le studio TV de L'Equipe TV on en parle ou pas? Ben non ils gagnent et ils chantent la Marseillaise donc tout est formidable. Et la pas un mot de personne. Ça me rend dingue." Face au tollé provoqué par les actes de ses hommes, Claude Onesta, l’entraineur de l’équipe de France a tenu à les défendre en déclarant hier sur les ondes de la station RTL : "Si les journalistes de L'Equipe sont mal à l'aise après ce qu'ils ont dit de nous, moi je n'y peux rien. (...) Qu'il puisse y avoir un peu de revanche, qu'on leur dise 'écoutez, vous nous avez un peu agacés, vous nous avez bousculés durant la compétition, on va maintenant jouer un peu avec vous', c'est possible mais franchement ça n'est pas du hooliganisme."