DR

Les mauvaises audiences de Jusqu’ici tout va bien sur France 2 ont des conséquences sur les finances du groupe. L’émission fait perdre « 10 à 20 000 euros par jour » a avoué Rémy Pflimlin, le président de France Télévisions.

Quand une émission a de mauvaises audiences, les publicitaires fuient. Une situation qui ne souffre aucune exception. Pour France 2, les audiences catastrophiques de Jusqu’ici tout va bien, qui stagne autour de 500 000 téléspectateurs à une heure capitale, l’access prime-time, le manque à gagner se chiffre à plusieurs milliers d’euros. "C’est une affaire de 10 à 20 000 euros par jour" a reconnu sur RTL Rémy Pflimlin, avant de souligner que cette perte était marginale comparé aux 300 millions d’euros de chiffre d’affaire du groupe.Pas question toutefois de minimaliser : "Nous sommes une entreprise qui doit avoir des ressources publicitaires l’après-midi" précise le président de France Télévisions. Les finances du groupe ne sont en effet pas au beau fixe. Bien au contraire, l’année 2013 devrait se solder par un déficit de 42 millions d’euros. Pour enrayer cette mauvaise phase, la direction de France 2 a changé le week-end dernier. Exit Philippe Vilamitjana, remplacé par Thierry Thuillier à la tête de la chaîne.