DR

Traditionnellement diffusé le matin du 1er janvier en direct de Vienne, le Concert du nouvel an, diffusé dans 72 pays a été suivi par 50 millions de téléspectateurs.

Traditionnellement diffusé le matin du 1er janvier en direct de Vienne, le Concert du nouvel an, diffusé dans 72 pays a été suivi par 50 millions de téléspectateurs.Le concert de musique classique le plus célèbre au monde faisait l'honneur, pour la seconde fois depuis 2008, à un chef d'orchestre français de mener le Concert du Nouvel An à la baguette.A 85 ans, le seul français à diriger l'Orchestre philharmonique de Vienne pour ce prestigieux évènement a eu le droit à une standing ovation de 3 bonnes minutes de la part des spectateurs prévoyants ayant réservé leur billet 1 an à l'avance.Les autres se sont contentés de la retransmission télévisée dans 72 pays du monde entier, nouveau record de diversité.Selon le blog de Jean-Marc Morandini, ils étaient 50 millions de Français, Chinois, Russes, Australiens, Américains, Indiens... à suivre cette retransmission, diffusée en HD pour la première fois de son histoire qui remonte à 1939.Cette édition 2010 a vu d'autres nouveautés, comme la participation de deux danseurs-vedettes de l'Opéra de Paris, l'Italienne Eleonora Abbagnato et le Français Nicolas Le Riche, ainsi que du chorégraphe italien Renato Zanella. Georges Prêtre a lui aussi innové, notamment en ouverture avec les "Joyeuses commères de Windsor", un hommage au fondateur de la phalange viennoise, le compositeur Otto Nicolai, dont on célèbrera en 2010 le 200e anniversaire de la naissance.Pour ceux qui voudraient posséder ce moment d'anthologie de la musique classique, le CD du concert sera mis sur le marché international le 7 janvier 2010 et le DVD, tourné par la télévision publique autrichienne ORF, le 14 janvier 2010.Quant au concert du Nouvel An 2011 sera dirigé par le chef d'orchestre autrichien Franz Welser-Möst, âgé de 49 ans.