Your Honor
Showtime

Un magistrat fait une croix sur sa probité pour protéger son fils. Un épigone poussif de Breaking Bad, qui trouve justice dans son excellent casting.

Your Honor, dont les premiers épisodes sont diffusés ce soir en France sur Canal +, serait-elle victime de son pedigree ? Non seulement produite par Michelle et Robert King, le power couple derrière The Good Wife, la série est aussi conduite par Peter Moffat, avocat de métier et responsable de la plongée terrifiante dans une machinerie judiciaire et policière défaillante qu’est Criminal Justice.

Adaptée d’un format israélien, Your Honor s’éloigne des prétoires, accessoires dans ses premiers épisodes. Ce qu’on y voit, c’est un magistrat face à ses principes, alors que son fils s’est rendu coupable d’un accident de voiture qui coûtera la vie à un jeune homme. Pourtant prêt à accompagner son fiston dans son chemin de croix judiciaire et carcéral, il se ravise en s’apercevant que le père de la victime n’est autre que le patron de la mafia locale… 


Passé une mise en place remarquable de tension, la série vire soudain de bord, comme un étrange épigone de Breaking Bad… renforcé par la présence de Bryan Cranston dans le rôle-titre. L’acteur, qui fait là son retour télé, brille toujours autant en antihéros qui s’enferre dans le mensonge et maquille des agissements criminels. La tentative serait vaine si on ne pouvait pas compter sur ses à-côtés. Dans son décor de Nouvelle-Orléans, Your Honor fait le portrait de magnifiques personnages secondaires, de Margo Martindale en belle-mère blessée à Michael Stuhlbarg en parrain amputé de ce qu’il a de plus cher. Ils se distinguent dans les recoins d’une intrigue principale aux rebondissements forcés. Donnant largement le change à la tête d’affiche.