DR

L'ouverture du marché américain, grâce au streaming, y est pour beaucoup.

Alors que nous sommes actuellement en plein âge d'or des séries, la France aussi prend sa part du gâteau et surfe sur la tendance, comme le confirment le CNC et TV France International, qui ont dévoilé la semaine passée le bilan des exportations pour l'année 2017.

"L'ensemble des exportations audiovisuelles françaises représente plus de 325 millions d'euros en 2017. C'est une année historique, la deuxième meilleure en 20 ans", résume le rapport (cité par l'AFP).  

Les séries animées sont pour beaucoup dans ces très bons résultats, puisqu'elles représentent 37% des ventes françaises (76 millions d'euros) grâce au succès de Grizzly et les Lemmings ou Miraculous.

Mais les séries "live action" ne sont pas reste, puisque Baron noir, Zone Blanche, La Mante ou Candice Renoir cartonnent aussi hors de nos frontières. Au total, il s'est vendu pour 64 millions d'euros de séries françaises en 2017, soit une hausse de 28% sur un an ! 

Finalement, le genre documentaire s'exporte lui aussi très bien, avec 36 millions d'euros de docus français vendus à l'étranger l'année dernière.

Notons que si la production made in France se porte aussi bien en ce moment, c'est notamment parce qu'elle a désormais accès au marché américain, via les plateformes de streaming (Netflix, Amazon, Hulu...) qui diffusent des programmes français à un public qui ne s'y serait pas intéressé naturellement et que les chaînes de télé traditionnelles américaines ne proposent pas. Les téléspectateurs de l'Oncle Sam regardent désormais Engrenages sur Netflix ou Zone Blanche sur Amazon et les exportations vers les États-Unis et le Canada ont ainsi explosé (+16%) en 2017.

A lire aussi sur Première