DR

Homeland revient pour une saison 3 et, d'entrée de jeu, ses protagonistes devront gérer les conséquences de l'explosion dévastatrice survenue la saison précédente. Une introduction nerveuse et engageante qui opère un recentrage prometteur de la série. Review (avec spoilers)

Hier était diffusé l'épisode 1 de la saison 3 de la série Homeland, review. Attention spoilers Souvenez-vous : la saison 2 se refermait sur une explosion massive, dévastant le QG de la CIA et contraignant Brody à la fuite, puisque la bombe était planquée dans sa voiture. La poussière à peine retombée, l'heure est aux explications. Une question : comment les scénaristes allaient-ils aborder cette saison 3 après l'échappée de Brody ? S'ouvrant cinquante-huit jours après le vide laissé par la saison précédente, « Tin Man Is Down » se focalise sur l'audience du Congrès qui accable Carrie et la CIA, pour répondre de l’événement qui s'est produit sous leurs yeux. En coulisses, l'agence pilote une opération de la dernière chance pour tenter de préserver les apparences. Dirigée par Saul (Mandy Patinkin, toujours aussi imposant dans le rôle), elle remet en selle Peter Quinn (Rupert Friend) dans une scène d'infiltration fulgurante.Pour prendre de la hauteur, la série remet les choses à plat et tente une nouvelle approche. Construit sur des ellipses narratives et des blancs à combler, ce « season premiere » fait le choix (judicieux) de se cantonner à un minimum de storylines, donnant l'occasion à la série d'explorer de nouvelles pistes après une saison 2 en demi-teinte. Premier signe, le personnage de Damian Lewis, au cœur des deux saisons précédentes, reste totalement absent de l'épisode : invisible aux yeux de la CIA, il l'est autant pour le spectateur. Les scènes soulevant les conséquences de la vindicte populo-médiatique sur la famille de Brody sont peu nombreuses mais lourdes de sens. Reste à voir quelle place Dana, Jessica et cie, désormais à la marge, prendront par la suite.Les thèmes chers à la série n'ont pas déserté. Que serait Homeland sans ses flagrances paranoïaques ? Des informations que l'agence tenait à garder secrètes commencent à filtrer au compte-gouttes, jusqu'à compromettre Carrie elle-même, lâchée de toutes parts. Ne contrôlant pas davantage ses émotions en ce début de saison, comment Carrie va-t-elle surmonter cet incroyable désaveu ? Tout lui revient en pleine figure. Le choc est violent, la tension perceptible et les promesses nombreuses.En France, la série Homeland est diffusée sur Canal Plus.