DR

La plus glam’ des actrices hollywoodiennes ne se balade pas que sur les tapis rouges. Engagée, elle s’était rendue au Rwanda l’année dernière, dans le cadre d’une campagne de sensibilisation contre le SIDA. Elle raconte aujourd’hui comment elle a vécu ce voyage. Étonnant !Passer du glamour hollywoodien, des campagnes de pub pour les plus grandes marques, d'une vie de fashionista new-yorkaise... au Rwanda pour y rencontrer des populations touchées par le SIDA ? Peu de stars peuvent faire ce grand écart. On compte Angelina Jolie, bien sûr, toujours très investie dans les causes humanitaires. Mais on trouve aussi l'actrice et chanteuse Scarlett Johansson, qui elle non plus, n’a pas hésité à se lancer dans une généreuse aventure. C’était l’année dernière et elle revient aujourd'hui sur ce qu’elle a ressenti à l’époque, dans une interview accordée au magazine Harper’s Baazar : "Je ressentais un peu d’appréhension en entrant dans le premier hôpital. Mais j’ai réalisé assez vite qu’on se tient devant des gens. Ils sont peut-être malades, mais ce sont juste des gens comme tout le monde."Un choc des cultures aussi, qui met à mal la tyrannie du look et de la mode people :"Soudain, vous réalisez que vous n’êtes plus centré sur ce que vous ressentez, sur votre look. Si vous baissez votre garde et arrêtez de vous centrer sur vous-même, vous devenez capable de communiquer avec les autres". Et c’est avec cet état d’esprit que la belle blonde de 25 ans a œuvré pour l’organisation RED, qui lutte contre le SIDA, en rencontrant des femmes africaines : "j’ai toujours trouvé que les femmes ont de nombreux pouvoirs. On trouve notre force en s’unissant les unes aux autres".