DR

Interviewé par The Sun, Ryan Gosling, qui vient de retourner une scène censurée de Gangster Squad, est revenu sur son image de sex symbol. Le Canadien est devenu la coqueluche d'Hollywood en l'espace de quelques années, pendant lesquelles il a endossé une succession de rôles avantageux : séducteur invétéré dans Crazy, Stupid, Love, pilote mystérieux dans Drive, politicien sexy et ambitieux dans Les Marches du pouvoir... Pourtant, malgré toute l'attention dont il est l'objet, le petit ami d'Eva Mendes (qui a aussi ferré dans ses filets les plus beaux poissons d'Hollywood comme Blake Lively, Sandra Bullock et Rachel McAdams ) ne se trouve toujours pas séduisant ! Incroyable mais vrai, l'acteur a déclaré : "Je ne me considère pas comme particulièrement beau et je suis pas du tout une de ces superstars hollywoodiennes qui cumulent les premiers rôles".Avant d'expliquer d'où lui vient, d'après lui, son succès auprès de la gent féminine : "Si j'ai quelque chose qui plaît particulièrement aux femmes, c'est peut-être car j'écoute plus que la plupart des hommes et que j'apprécie leur façon de penser et de ressentir les choses".Rien à voir donc avec ses abdos ciselés, son regard bleu perçant ou son petit sourire en coin, non. Est-il sincère ou joue-t-il la carte de la fausse modestie pour mieux nous attendrir ? L'acteur reconnaît tout de même que ses rôles dans des comédies romantiques ne sont pas étrangers à son succès : "J'ai eu la chance de jouer dans quelques films fleur bleue qui m'ont donné une certaine aura de mec romantique".