DR

Mel Gibson et sa compagne Oksana se sont séparés avec pertes et fracas il y a quelques mois. De rebondissement en rebondissement, leur histoire ne cesse d'alimenter les colonnes. Le couple avait pourtant tenté de régler les choses par le biais d'une thérapie de couple, en vain...Mel Gibson ne devait pas s'attendre à faire les choux gras de la presse people à propos d'autre chose que de ses films. Pourtant, depuis un mois, les moindres détails de sa séparation houleuse avec Oksana Grigorieva, sa compagne russe rencontrée en 2009, sont sujet à polémique. A leur tête, les accusations de violences conjugales de la part d'Oksana, et pour lesquelles Mel Gibson fait l'objet de poursuites judiciaires désormais, et la garde de leur fille de huit mois, Lucia. Pourtant, d'après les dires d'un ami de l'acteur américano-australien de 54 ans, Mel aurait essayé d'arranger les choses avant la rupture effective du couple en mars dernier. "Il avait réalisé que leur relation était devenue malsaine, et il a reconnu qu'ils étaient en train de pousser leurs limites à bout", raconte l'ami à People. D'où la démarche d'entamer une thérapie. "Mel voulait comprendre comment arriver à s'extirper de cette relation malsaine, calmement et pacifiquement". Une thérapie qui n'a apparemment pu calmer Mel Gibson, désormais accusé de violence envers son ex-compagne ! L'accord signé entre les deux protagonistes en mai a instauré une pension alimentaire et la garde partagée de Lucia, leur fille. Aujourd'hui, Mel Gibson continue, seul, sa thérapie. "Il gère comme il peut tout ce scandale. C'est difficile, vous vous en doutez", conclut le proche. Le procès servira sûrement à faire la lumière sur cette sombre histoire qui vient ternir encore une fois l'image de l'acteur de Braveheart...