DR

Vague de terreur en Russie, où la liberté est plus que jamais menacée après la condamnation de trois jeunes femmes à deux ans de travaux forcés pour "hooliganisme" et "incitation à la haine religieuse". Baptisé Pussy Riot, ce groupe de femmes de 22 à 30 ans était jugé depuis fin juillet pour avoir entonné une "prière" anti-Poutine devant une cathédrale de Moscou, le 21 février dernier. Reconnues coupables vendredi, elles doivent désormais affronter leur sentence.Particulièrement scandalisée par cette histoire, la chanteuse Madonna a manifesté son soutien aux Pussy Riot à plusieurs reprises et maintenant que la condamnation est tombée, la star a tenu à réagir via un communiqué :"Je proteste contre la sentence des Pussy Riot, qui les condamne à deux ans de camp de travail, pour une performance de 40 secondes lors de laquelle elles ont abordé leurs opinions politiques.Même si l’endroit où elles ont choisi de s’exprimer est discutable, la sentence est trop dure et, en fait, elle est inhumaine.J’appelle tous ceux qui aiment la liberté à condamner cette punition injuste. J’exhorte les artistes du monde entier à s’exprimer contre cette infamie. Elles ont passé suffisamment de temps en prison. J’appelle toute la Russie à libérer les Pussy Riot."Que Dieu l’entende !