52 ans et toujours sexy, c’est un peu ce qui caractérise George Clooney qui n’est redescendu de son statut de beau gosse depuis son rôle de Dr Ross dans la série Urgences. Mieux, il n’a pas l’air d’un type prétentieux. Il le dit d’ailleurs lui-même au magazine Télé 2 semaines : "Je n’aurais jamais un égo surdimensionné". Mais pourquoi ça ? Après tout, il pourrait : "J’ai aussi été au générique de séries ou de films consternants. J’ai fait des tas de conneries dans ma carrière. Tout comme dans ma vie".Et oui, celui qui sera bientôt à l’affiche du formidable Gravity n’a pas réussi tout de suite : "Je n’oublierai jamais qu’au début des années 1980, je coupais des feuilles dans un champ de tabac pour 25 dollars par jour. Ce n’était pas pour me faire de l’argent mais pour vivre ! Devenir acteur, c’était un rêve et aussi le seul moyen de m’en sortir". Car, évidemment, comme beaucoup de personnes qui se lancent dans une carrière artistique, les parents ne suivent pas forcément : "Quand je suis parti à Hollywood, ils ont été en colère. J’ai gardé de longues lettres de mon père dans lesquelles il me conseillait de chercher un vrai job ! Je ne pense pas que mes parents avaient honte de moi. Ils étaient juste déçus par mon choix".Et bien sûr, quand on parvient, comme lui, à rester en forme et une référence en termes de beauté masculine, un conseil s’impose. Et pourtant, rien d’extraordinaire : "Je mange équilibré, je fais du vélo, du basket. Mais comme tout le monde, j’ai mes vices. Je peux bien rester avachi dans mon canapé à regarder les programmes télé pour débiles profond".Il a récemment réalisé le film Monument Men dans lequel il joue auprès de notre Jean Dujardin national. Un petit mot sur le Frenchy qui a eu un Oscar : "Comparé à mon niveau quand j’ai débarqué à Hollywood, Jean est bien meilleur que moi ! Je venais du Kentucky, et l’anglais dans le Kentucky, c’est une langue étrangère !".