DR
DR

La nostalgie des nineties dans le rap

La nostalgie des nineties dans le rap

Le rap vient seulement de dépasser la trentaine, mais il commence déjà à jeter un ?il insistant dans le rétroviseur. Alors que des rappeurs clés des années 1990 comme le <strong>Wu-Tang Clan</strong>, <strong>Snoop Dogg</strong>, <strong>KRS-One</strong>, Black Star ou <strong>Mobb Deep</strong> sont invités depuis 2010 à rejouer sur scène et en intégralité l?un de leurs albums dits "classiques" lors de festivals tels que Rock The Bells, la jeune (et moins jeune) génération se réapproprie cet héritage, au risque, parfois, de faire bégayer l?histoire, façon scratch grésillant. Qu?ils soient fétichistes du boom-bap, nostalgiques des samples de <strong>DJ Premier</strong>, anachronismes vivants ou simple réfractaires au son FM des "ringtones rappers" tels que <strong>Flo Rida</strong> ou <strong>Soulja Boy</strong>, voici 10 exemples de néo-classicisme appliqué au rap nineties. pagebreak <strong>Par Eric Vernay</strong>

Le rap vient seulement de dépasser la trentaine, mais il commence déjà à jeter un œil insistant dans le rétroviseur. Alors que des rappeurs clés des années 1990 comme le Wu-Tang Clan, Snoop Dogg, KRS-One, Black Star ou Mobb Deep sont invités depuis 2010 à rejouer sur scène et en intégralité l’un de leurs albums dits "classiques" lors de festivals tels que Rock The Bells, la jeune (et moins jeune) génération se réapproprie cet héritage, au risque, parfois, de faire bégayer l’histoire, façon scratch grésillant. Qu’ils soient fétichistes du boom-bap, nostalgiques des samples de DJ Premier, anachronismes vivants ou simple réfractaires au son FM des "ringtones rappers" tels que Flo Rida ou Soulja Boy, voici 10 exemples de néo-classicisme appliqué au rap nineties.