Woody Allen met sa carrière entre parenthèses
UPI/ABACA

L'accusation d'agression sexuelle de sa fille, ressortie après #MeToo, compromet les prochains films du réalisateur.

Woody Allen n’est pas du genre à prendre de vacances. Le célèbre réalisateur a enchaîné les productions au rythme quasi constant d’une par an depuis le début des années 1970. D’où la surprise générale en apprenant que le créateur d'Annie Hall, Match Point et Minuit à Paris a "décidé" de faire une pause, révèle le site de Page Six. À moins que le réalisateur n’y ait été contraint.

http://www.premiere.fr/People/News-People/Agressions-sexuelles-l-affaire-Woody-Allen-ressort-le-realisateur-repond

Woody Allen au chômage technique ? Le cinéaste de 82 ans aurait en effet des difficultés à trouver les financements nécessaires pour ses prochains projets. Selon son contrat signé en 2016 avec Amazon, qui a produit Café Society et Wonder Wheel, Woody Allen devrait réaliser encore trois films pour la plateforme de streaming concurrente de Netflix. Mais le studio envisage de mettre fin au contrat passé avec le réalisateur, avait révélé The Hollywood Reporter en début d’année.

Le cinéaste new-yorkais est dans la tourmente depuis l’automne dernier. Sa fille adoptive, Dylan Farrow, accuse son père d'agression sexuelle depuis son enfance, et le mouvement #MeToo, promu par le fils du réalisateur, Ronan Farrow, a depuis largement relancé cette affaire, compromettant la suite de sa carrière.

Woody Allen au cœur d'un nouveau scandale : accusé de racisme

Son prochain film, A Rainy Day in New York, devait être distribué avant la fin de l'année par Amazon, mais les acteurs ayant participé au projet se désolidarisent complètement du réalisateur. Timothée Chalamet, Griffin Newman et Rebecca Hall vont reverser leur salaire perçu pour ce film à des associations de victimes d’agression sexuelle. Rebecca Hall, qui jouait déjà dans Vicky Cristina Barcelona, a déclaré regretter avoir travaillé pour Woody Allen.

A lire aussi sur Première