Walk the Line
20th Century Fox
I walk the Line, Johnny Cash
Sun Records
Walk the Line ost
Wind-Up Records
Walk the Line ost
Wind-Up Records
Walk the Line
20th Century Fox
Walk the Line
20th Century Fox
Walk the Line
20th Century Fox
Walk the Line
I walk the Line, Johnny Cash
Walk the Line ost
Walk the Line ost
Walk the Line
Walk the Line
Walk the Line

Arte met à l'honneur le musicien américain dimanche soir en diffusant Walk the Line, puis un concert qu'il a donné en prison, en 1974.

Dimanche, Arte vous propose de passer la soirée avec Johnny Cash : Walk the Line, le biopic du musicien réalisé par James Mangold, sera proposé à 20h55, suivi de Behind Prison Wall, l'un des fameux concerts qu'il donna dans un pénitencier américain. Première vous recommande chaudement les deux.

Les dix meilleures performances de Joaquin Phoenix

A la sortie du film, en 2006, la rédaction avait apprécié les performances de Reese Witherspoon et Joaquin Phoenix, qui incarnent June Carter et Johnny Cash à l'écran. Voici ce qu'écrivait Gérard Delorme dans sa critique : "Joaquin Phoenix s'est totalement effacé derrière la personnalité de son modèle pour l'incarner avec conviction. Le contraste est frappant avec June Carter, montrée d'emblée comme une artiste solide au caractère affirmé. Elle apporte à Cash soutien et énergie. Son interprète, Reese Witherspoon, fait la même chose pour ce film dont elle est la véritable -et fracassante- révélation." La comédienne avait d'ailleurs reçu l'Oscar de la meilleure actrice pour sa performance.

Jennifer Aniston rejoue une scène culte de Friends avec Reese Witherspoon

A l'époque, nous avions pu également rencontrer le compositeur du film, T-Bone Burnett, connu pour ses musique des films des frères Coen (Fargo, The Big Lebowski...), qui avait été chargé de composer tous les airs du film qui n'étaient pas signés de la légende du folk. "Johnny Cash est comme Walt Whitman, une figure colossale de la culture américaine, nous expliquait-il alors. Un de nos meilleurs ambassadeurs mondiaux après Louis Armstrong. Il vient d'une ferme poussiéreuse de l'Arkansas, il en est sorti avec une guitare et a conquis le monde. C'est ça l'Amérique. La musique est notre réalité culturelle la plus importante. Elle est aux Etats-Unis ce que le vin est à la France. Nous l'avons répandue aux 4 coins du monde, avec cette très belle générosité qui la caractérise." Vous pouvez retrouver son interview complète ici : il évoque aussi son travail sur Across the Universe, Inside Llewyn Davis ou Hunger Games :

T-Bone Burnett : "L’histoire des Etats-Unis est définie par sa musique"

Le concert diffusé en deuxième partie de soirée a été enregistré dans une prison du Tennessee, en 1974. Un document exceptionnel qui sera disponible en replay, sur Arte + 7, durant un mois : du 22 mars au 20 avril.
Notez que ce n'est pas le premier concert que l'artiste a enregistré en prison. Dès le milieu des années 1960, Johnny Cash se produisait régulièrement dans des pénitenciers, et celui-ci, pour lequel il avait invité des amis artistes, comme la folk-rockeuse Linda Ronstadt, le guitariste de bluegrass Roy Clark, et l'humoriste Foster Brooks, avait été filmé. Voici quelques photos et anecdotes tirées d'un autre live, At Folsom Prison, le premier à avoir été enregistré, en 1968 :

Le concert légendaire de Johnny Cash à la prison de Folsom en images

Enfin, Hollywood a régulièrement rendu hommage à Johnny Cash, décédé en 2003. Le réalisateur de Walk the Line a par exemple utilisé une reprise de "Hurt" pour sa bande-annonce de Logan, l'ultime volet des aventures de Wolverine incarné par Hugh Jackman (2017). Cinq ans plus tôt, c'est Andrew Dominik qui associait, dans Cogan Killing Them Softly, son anti-héros joué par Brad Pitt aux paroles de "When a Man Comes Around".

Cogan, la mort en douce : un futur classique [critique]