Interpellé dans le cadre d’une affaire de corruption et de trafic de stupéfiants, Michel Neyret était l’un des conseillers d’Olivier Marchal pour son film Les Lyonnais.L’interpellation de Michel Neyret, jeudi, a fait la une de l’actualité. Elle s’étend même au domaine du cinéma, puisque le numéro 2 de la PJ a largement inspiré le personnage du policier traquant Edmond Vidal, dans le film d’Olivier Marchal, Les Lyonnais. A l’écran, le commissaire Max Brauner est incarné par Patrick Catalifo (sur la photo ci-dessus).Olivier Marchal, ancien policier lui-même, est célèbre pour ses films transportant les spectateurs au cœur du quotidien des flics de France (MR 73, 36 quai des Orfèvres). Ce coup-ci, il passe du côté des malfrats en relatant une partie de l’histoire du gang des Lyonnais, célèbre pour ses braquages impressionnants. Il a même fait appel à Michel Neyret en tant que conseiller sur ce film, lui qui a participé à plusieurs enquêtes qui ont fait du bruit, comme celle concernant Toni Muselin, le convoyeur de fonds qui a dérobé près de 12 millions d’euros en 2009.Interviewé hier sur RTL, Olivier Marchal n’a pas caché son admiration pour Neyret, qui est aujourd’hui en garde à vue : "Le bonhomme était un super-poulet, aimé et respecté de tous les flics de Lyon et de Paris, avec des méthodes à l'ancienne, qui ont prouvé leur efficacité (…) Il a un charisme et une notoriété chez les flics exemplaires, et (il est) très craint des voyous, parce que redoutable en matière d'efficacité policière."En attendant de savoir comment évolue cette histoire, voici la bande-annonce des Lyonnais, qui sortira le 30 novembre :