Spike Lee
Abaca

Le réalisateur dénonçait déjà ce fléau dans Do The Right Thing (1989), et récemment dans un montage vidéo glaçant en hommage à George Floyd.

Spike Lee a été l’un des premiers artistes à rendre hommage à George Floyd, cet homme afro-américain tué à Minneapolis par un policier blanc. Dans un montage vidéo glaçant intitulé 3 Brothers et diffusé quelques jours après le drame sur les réseaux sociaux, le réalisateur mettait en parallèle la mort fictive de Radio Raheem, son personnage dans Do The Right Thing, et celles, odieuses, de George Floyd et Eric Garner (ce dernier est décédé au cours d’une interpellation en 2014 à New-York).

Dans une interview pour le Tonight Show de Jimmy Fallon, le cinéaste est revenu en quelques mots sur la résonance de Do The Right Thing avec l’actualité, trente ans après sa sortie. "Radio Raheem est un personnage de fiction de mon film Do The Right Thing, sorti en 1989, explique-t-il. Mais son meurtre (dans le film) est inspiré du vrai meurtre de Michael Stewart, un graffeur de New-York City - c’est de là que m’est venue l’inspiration."

"Quand j’ai vu Eric Garner, je me suis dit ‘C’est Radio Raheem, lui-même inspiré de Michael Stewart.’, poursuit-il. Et puis j’ai vu notre frère George Floyd et je sais qu’il a vu ce qui était arrivé à Eric Garner. Il a eu cette image à l’esprit pendant les huit minutes et demi durant lesquelles il a suffoqué."

Spike Lee réalise un montage glaçant en réaction à l'affaire George Floyd

Mais Spike Lee, qui déclare s’être rendu à une manifestation dans sa ville natale de Brooklyn il y a quelques jours (en vélo), se veut nénamoins confiant. "Jimmy, mon frère, les gens sont là, affirme-t-il. La jeune génération blanche, mes soeurs et mes frères, ils sont là, il ne s’agit pas que des personnes noires. Je suis très enthousiaste que les gens des quatre coins du globe aient autant réagi après la mort de George Floyd."

Le réalisateur voit dans la révolte qui secoue les États-Unis une occasion d’éveiller les consciences et de changer le cours de l’Histoire. "Je pense que les gens vont aller voter. Spécifiquement aux États-Unis. Les gens vont aller voter et dire ‘Non, agent orange (Donald Trump), il faut que tu dégages’. (…) Notre ancien président Barack Obama a dit que cette nouvelle élection sera la plus importante de l’histoire des États-Unis. Mais j’ai envie d’aller plus loin en disant que cette élection sera la plus importante de l’histoire du monde moderne."

Rappelons que Da 5 Bloods, le nouveau long-métrage du réalisateur, sera disponible sur Netflix le 12 juin prochain. Dans ce drame de deux heures et demi, Spike Lee replonge le spectateur dans l’horreur de la guerre du Vietnam à travers le portrait de quatre vétérans afro-américains.

Da 5 Bloods : Netflix dévoile la bande-annonce du nouveau Spike Lee