Astérix - Gérard Calvi : "J'ai écrit de la musique très gaie, très gauloise. Je crois qu'elle peut être populaire !"
Athos Films

Les chansons d'Astérix et Cléôpatre et d'Astérix le Gaulois (ce soir sur W9) sont effectivement devenues cultes.

W9 programme ce soir deux dessins animés incontournables : Astérix et Cléopâtre et Astérix le Gaulois. Sortis respectivement en 1968 et 1967, ces deux adaptations des BD d'Albert Uderzo et René Goscinny figurent depuis dans le top des oeuvres les plus rediffusées à la télévision, régalant les petits comme les grands avec leurs gags hilarants et leurs multiples jeux de mots bien pensés. Leurs chansons, composées par Gérard Calvi (le papa du journaliste Yves Calvi, qui a aussi travaillé sur les BO du Viager ou du Petit Baigneur, entre autres), sont elles aussi entrées dans la culture populaire, ce qui devait ravir l'artiste, qui, en 1966, expliquait sur France Inter comment avaient été créés les bruitages du premier Astérix. Un extrait de ce reportage audio est visible sur le site de l'INA. Voici ce qu'il disait notamment à propos de sa musique : "Quand on a un sujet, une base d'histoire aussi amusante qu'Astérix, on se laisse porter par les images. Là, j'ai vraiment été inspiré par l'histoire et les images : j'ai écrit de la musique très gaie, très gauloise, très frustre... Je crois qu'elle peut être populaire !"

Les studios Idéfix : "une pure folie"

Cette première adaptation dévoilait notamment le thème d'Astérix, réutilisé dans les films suivants.

Alexandre Astier : "L'âme d'Astérix, c'est quelque chose de fragile"

Dans Astérix et Cléopâtre, plusieurs morceaux rigolos sont devenus cultes, tels que "Le bain de Cléopâtre", où la reine fait des vocalises avec son lion, et "Le Pudding à l'arsenic" :

Alain Chabat parle d’Astérix : "Même si ça a l’air d’être le bordel, c’est quand même un peu précis"