DR

Alors que l'acteur devait incarner Abraham Lincoln dans un biopic de Spielberg, il renonce au projet qui traine depuis presque 10 ans.Déjà que le projet de Spielberg a du mal à tenir, l'abandon de Liam Neeson est encore une mauvaise nouvelle en ce qui concerne l'avancement du film. Cela fait en effet presque dix ans que Steven Spielberg repousse ce bipoc sur le 16ème président des Etats-Unis. Difficile donc pour un acteur qui est prévu depuis le début de ne pas céder. Lors d'une interview accordée à DigitalSpy, l'acteur actuellement à l'affiche de l'Agence tous risques a annoncé renoncer au projet de Spielberg. Il s'explique en disant "avoir tenu à ce projet pendant longtemps, mais qu'il a désormais passé la date de péremption". Dix ans à attendre qu'un projet se fasse, en effet, ça fait long, et on se doute bien que c'est par lassitude que l'acteur abandonne le rôle, et non pas parce qu'il pourrait désormais être trop vieux pour incarner le personnage. Cependant, on semblait ne jamais avoir été si près du but : il avait été dit l'année dernière que le budget du film était bouclé, et que le tournage devait commencer à Noël. Le retrait de Neeson montre qu'à priori, ce ne sera toujours pas le cas. Ca ne change par contre pas grand chose pour Neeson, car l'acteur interprétera un autre président américain, Lyndon Johnson, dans Selma, de Lee Daniels (remarqué avec Precious). Quant au reste du casting prévu dans le film de Spielberg, il n'y a pas d'informations supplémentaires. Harrison Ford devrait interpréter Andrew Johnson, successeur de Lincoln lorsqu'il a été assassiné, et Sally Field, l'épouse de Lincoln. Bon courage à son remplaçant, s'il existe un jour, car on attend toujours de voir le film, ou déjà, une prémisse de tournage. Liam Neeson : dans la peau du président Johnson