DR

Cette semaine au ciné, vous allez rester scotché à votre siège. Que ce soit en regardant les anciens combattants réunis dans Expendables, qui ne lésinent pas sur le coup de poing et la gâchette, ou bien en vous retenant de danser sur votre siège avec Sexy Dance 3D, les sorties cinéma de cette semaine vont vous mettre à rude épreuve. Choix numéro 1 : Expendables : unité spéciale de Sylvester Stallone, avec Sylvester Stallone, Jason Statham, Mickey Rourke, Bruce WillisSynopsis : Ce ne sont ni des mercenaires, ni des agents secrets. Ils choisissent eux-mêmes leurs missions et n'obéissent à aucun gouvernement. Ils ne le font ni pour l'argent, ni pour la gloire, mais parce qu'ils aident les cas désespérés.L'avis de Première : Dans les années 90, on pensait Stallone perdu pour le cinéma. Mais au tournant du siècle, la bête s'est réveillée pour produire deux incroyables films bourrins et/ou nostalgiques qui lui permettaient de régler ses comptes avec Hollywood et surtout avec sa propre légende. John Rambo et Rocky Balboa semblaient avoir été conçus pour sceller une fois pour toutes le mythe Sly ! On pense au début que Expendables est le pendant de ces deux films crépusculaires : l'adieu, non plus aux personnages, mais carrément à tout le cinéma bodybuildé des 80's. Mais on comprend rapidement que Sly est parti ailleurs. Plutôt que de signer une Horde sauvage 80's, l'acteur/réalisateur le plus musclé du monde a préféré s'amuser, réaliser un tour de piste rigolard et explosif avec ses potes d'antan. Tout est là : les coups de lattes de Jet Li, les coups de boule de Statham, les coups de couteaux ou de mitraillettes de Lundgren et même les cigares de Schwarzy... Ca fait mal, c'est fun, parfois émouvant (la séquence de Mickey Rourke) et on a du coup très envie de voir la suite !Bande-annonce : Choix numéro 2 : Sexy Dance 3D de John Chu, avec Adam G SevaniSynopsis : Fraîchement diplômé de la prestigieuse Université de New York, Moose fait équipe avec une bande de loyaux street dancers et, parmi eux, Luke et Natalie. Ensemble ils vont se mesurer aux meilleurs break dancers du monde au cours d’un affrontement dont l’issue changera leur destin à tout jamais.L'avis de Première : Si le premier Sexy Dance nous avait laissés de marbre, le deuxième du nom avait réussi à réveiller nos âmes de breakers en proposant des chorégraphies hallucinantes. Jon Chu applique la même recette en y ajoutant un ingrédient nettement plus convaincante ici que dans les récents ratages du type Le choc des titans ou Le dernier maître de l'air. Outre le réalisme des scènes de danse, un hommage assumé à Gene Kelly, un danseur-automate bluffant et une vraie déclaration d'amour à la danse urbaine font de Sexy Dance 3 un pur divertissement. Bande-annonce : A éviter : Joseph et la fille de Xavier de Chouchens avec Jacques Dutronc, Hafsia HerziSynopsis : Joseph vient de passer vingt ans en prison. A peine libéré, il n'a qu'une obsession : préparer un ultime braquage. Pour monter ce coup de maître, il a besoin d'un complice. Ne pouvant se fier à personne, il décide d'initier Julie, 20 ans. Le trouble s’immisce entre ces deux êtres que tout oppose…L'avis de Première : L'idée - allier les codes du cinéma "mélodramatique" et de genre - tenait du coup de poker. Hélas, De Choudens n'a pas tiré les bonnes cartes. Ou plutôt, il ne sait pas bluffer. Il est en effet rapidement évident que le casse, dont la mise en scène est incompréhensible, intéresse beaucoup moins le réalisateur que la naissance d'une crépusculaire histoire d'amour intergénérationnelle. Mais le manque d'alchimie et d'ambiguïté entre un Jacques Dutronc absent et une Hafsia Herzi peu convaincante la fait vite capoter.Bande-annonce : A éviter : Marmaduke de Tom Dey avec William H. Macy, Lee PeaceSynopsis : Pour la famille Winslow, déménager du Kansas à la Californie est un vrai bouleversement. Mais pour leur chien Marmaduke, grand Danois ado taille XXL, cela signifie aussi une nouvelle vie et surtout de nouvelles bêtises à faire.... Pas facile de trouver sa place dans cet univers inconnu. Il lui faudra du mordant et des compagnons pour lui prêter patte forte s'il ne veut pas en baver !L'avis de Première : Adapté d'un vieux comic strip dont l'histoire tient en une case, Marmaduke est un croisement bâtard entre La belle et le Clochard et 4 bassets pour 1 danois, dans lequel les chiens bavassent grâce à un effet de synchronisation labiale. C'est également, avec Comme chiens et chats - la revanche de Kitty Galore, le 2e film canin à sortir cet été, sous-genre typiquement américain, et revenu au gout du jour avec Le chihuahua de Beverly Hills puis Marley & moi. Autant dire que passer derrière ces deux cabots sans faire mieux est la véritable prouesse du film. Gags lourds, bande-son ultra prévisible ou chorégraphie collective de canidés : on a plus envie de laisser Marmaduke sur une aire d'autoroute que de l'emmener avec nous en vacances.Bande-annonce : Pour les autres sorties, c'est ici !